Avis dramas, Corée, Dramas

[K-drama] – Melting Me Softly ne m’a pas fait fondre

Ma note : 14/20


Premier drama de Ji Chang Wook après son retour du service militaire, Melting Me Softly avait également un résumé plutôt accrocheur et original. Inutile donc de préciser que j’avais certaines attentes ! De manière général, ce drama ne m’a pas totalement déçue même s’il n’est ni un coup de coeur ni un drama que je conseillerai en priorité.  Pour faire simple, les scénaristes ont suivi la recette pour nous fabriquer une parfaite comédie romantique, avec ses qualités mais aussi ses écueils. Ainsi, malgré la touche d’originalité à travers la question de la cryogénisation, ce drama ne sort pas du lot et le scénario n’évite pas les clichés et les personnages sont parfois trop superficiels. Explications. 


Melting Me softly est un drama de 2019 diffusé sur tvN, réalisé par Sin Wu Cheol (Lovers in Paris) et scénarisé par Baek Mi Gyeong (Strong Woman Do Bong Soon)  qui retrace l’histoire de Ma Dong Chan (Ji Chang Wook) un réalisateur de programme de divertissement qui décide de tenter une expérience de cryogénisation. Pour cela, il demande également la participation de Go Mi Ran (Jo Jin Wa) en tant que sujet féminin. Celle-ci accepte afin de gagner de l’argent pour aider sa famille. Cependant, suite à certaines complications dont je n’expliquerai ni les tenants ni les aboutissants, l’expérience tourne mal et les deux protagonistes se réveillent non pas au bout de 24 heures mais au bout de 20 ans. Ils doivent donc s’adapter à leur nouvel environnement mais aussi aux problèmes liés à la cryogénisation, notamment la température de leur corps qui doit rester plus basse que la normale.

Un thème original : la cryogénisation

Le scénario est assez intéressant, il traite d’un sujet jamais ou peu traité dans les dramas coréens (du moins à ma connaissance) qu’est la cryogénisation. C’est aujourd’hui un sujet d’actualité, sachant que de nombreuses expériences de ce genre sont réalisées. De plus, ce type de sujet est souvent traité dans des films américains ou occidentaux de manière plus générale mais moins dans les films ou séries asiatiques. Globalement le thème de la cryogénisation n’était pas trop mal traité. Le scénario nous oriente à penser que ce type d’expérience ne doit être utilisé que « pour faire le bien », c’est-à-dire pour guérir, pour tenter de sauver des vies. On ne doit pas vouloir se faire cryogéniser pours des raisons absurdes (comme vouloir sauter ces examens). Cette prise de position parfois trop importante m’a de temps en temps un peu dérangée. Ensuite, si le sujet de la cryogénisation est plus ou moins présent (au début puis vers la fin du drama) c’est surtout la problématique de la température qui est trop basse qui est la plus utilisée pour rajouter des péripéties. En effet, nos deux héros ne peuvent avoir une température corporelle qui dépasse 31,5°C, ce qui complique les choses à partir du moment où ils tombent amoureux. Ce problème est donc utilisé de toute les manières possibles pour mettre des bâtons dans les roues à nos deux protagonistes qui essayent tant bien que mal d’avoir une vie normale. Je ne sais pas jusqu’à quel point notre température augmente quand on embrasse quelqu’un, mais j’ai parfois trouvé certaines situations exagérées. 

Ce que j’ai particulièrement trouvé intéressant, c’est la réaction des autres personnes vis-à-vis de l’expérience mené. Par exemple, la famille des héros : on met en valeur l’importance de la famille, l’âge ne change rien aux sentiments que l’on porte vis à vis des autres. La manière dont les personnages ont grandi et évolué m’a faite rire (surtout le frère et et la soeur de Ma Dong Chan). 

Un scénario qui n’échappe pas aux clichés du genre

Le scénario entier est parsemé de nombreux clichés, que ce soit la jalousie abusive, le triangle amoureux mais aussi la scène dramatique indispensable avec la menace de séparation des deux héros. Ce drama est une comédie romantique qui s’assume et tout spectateur qui souhaite voir ce drama doit être conscient que c’est avant tout une comédie romantique et que le thème de la cryogénisation ne passe qu’en second plan. Ce n’est pas de la sciences-fiction aha. Il y avait également de certaines longueurs, certains épisodes auraient pu être réduits.

Ce drama ne se prend donc pas au sérieux et est plein d’humour mais des fois, les blagues étaient de trop et j’ai eu du mal à rire. Par exemple, le délire sur les cheveux du professeur Hwang, au bout d’un moment j’avais du mal à saisir l’humour. 

J’ai par contre apprécié la manière dont était traité le handicap à travers le petit frère de Go Mi Ran. On ne nous le montre pas comme un idiot (en fait, il est beaucoup moins idiot que d’autres personnages) mais comme une personne normale et j’ai beaucoup apprécié cela. Ce n’est pas non plus un personnage juste présent pour nous émouvoir, il sait justement faire rire le spectateur !

Et les personnages alors ?

J’ai bien aimé les personnages principaux qui étaient assez intéressants et qui avaient une bonne évolution. L’alchimie entre les deux acteurs était présente. J’ai bien aimé voir Ji Chang Wook dans une comédie romantique ce qui change par rapport à d’habitude. Mais j’espère qu’il ne se cantonnera pas à ce type de rôles par la suite, pour ne pas gâcher un potentiel. C’était la première fois que je découvrais Won Jin Ah, l’actrice interprétant Go Mi Ran et je l’ai apprécié, elle est assez naturelle. 

Par contre, j’ai eu beaucoup de mal avec beaucoup de personnages secondaires. Ils ne me déplaisait pas mais j’ai eu du mal à m’attacher à eux. Or, souvent c’est la qualité des personnages secondaires qui fait qu’un drama est réussi (Reply 1997, Empress Ki, Crash landing on you, Goblin). On a quand même l’impression que beaucoup de personnages sont totalement sous exploités ou grossiers dans leur écriture et leur jeu. Chaque trait de caractère semble si accentué qe cela en devient vite agaçant.

Et concernant le personnage de Na Ha Yeong, elle était tout bonnement insupportable. Je comprend ce qu’elle ressent, cela doit être très dur pour elle mais je trouve que son développement et son évolution ont été très mal amenés. D’un coup elle est gentille, puis méchante, puis gentille. On n’arrive plus du tout à la cerner et j’ai trouvé cela pénible. De même, pour l’histoire entre la meilleure amie de Go Mi Ran et son mari (qui est aussi l’ex de Go Mi Ran) on ne voit pas trop où le drama veut en venir. Est-ce qu’ils s’aiment, ou non ? Le mari l’aime-t-il sa femme ? Bref, on a l’impression que des bouts d’histoire ont été entamé mais qu’ils n’ont pas trouvé leur fin.

Une fin très décevante

Pouvons-nous parler de cette fin bien trop ABRUPTE ?  Les scénaristes ont voulu nous rajouter un peu de piment avec la re cryogénisation de Go Mi Ran certes, mais alors dans ce cas ne finissez pas votre drama dans la précipitation ! Au lieu de nous montrer ce que sont devenus certains personnages, montrez les plutôt de nouveau avec Go Mi Ran.  Et qu’advient-il des meilleures amies de Mi Ran, de leur couple respectif ? Et tout d’un coup Mi Ran, ne peut-elle pas comprendre ce que ressent Ma Dong Chan  ? Il l’a attendu pendant 3 ans bon sang et elle veut partir ! Si la scène de leurs retrouvailles est très belle on ne profite que très peu de leur bonheur final : on ne vit aucune retrouvailles avec la famille ou les amis. Quelle déception ! Et cette fin était si abrupte que j’ai cru que l’épisode avait  été coupé… Je trouve la romance entre les deux personnages adorable et sincèrement je ne suis pas du genre à réclamer plus des baisers si ce n’est pas nécessaire MAIS, pendant toute la série on les voit devoir se retenir pour se faire des câlins ou s’embrasser et à la fin, alors qu’ils ont ENFIN la même et bonne temperature, on ne nous offre pas même un bisous ! 

Musique et réalisation

Les OST étaient passables mais je n’ai pas eu de coup de coeur. J’ai par contre bien aimé la réalisation, il y avait des scènes très belles entre les deux héros, notamment les moments durant lesquels ils se regardent. Je trouve que le réalisateur a bien mis en valeur Ji Chang Wook, parfois jusqu’à exagération (mais on ne va pas se plaindre, c’était un vrai plaisir des yeux). 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s