Avis dramas, Corée, Dramas

[K-drama] – Love Alarm, romance à l’ère des nouvelles technologies

Ma note : 13,5/20

Love Alarm était un de ces dramas de 2019 dont j’avais le plus entendu parler. Même des proches qui ne s’y connaissaient pas en drama connaissaient de nom Love Alarm. Je dois avouer que le scénario, bien qu’original, ne m’avait pas particulièrement attiré. Mais comme il n’y avait que 8 épisodes, je me suis finalement lancée pour me forger mon propre avis. Ce ne fut pas un visionnage très glorieux : au bout de 4 épisodes j’ai voulu abandonné tant je m’ennuyais mais j’ai résisté et ai visionné les 4 épisodes à un allure d’escargot.

Scénarisé par Lee Ah Yeon et Seo Bo Ra (Coffee, Do Me A Favor) et réalisé par Lee Na Jung (Fight For My Way, Oh My Venus), Love Alarm raconte l’histoire de Kim Jo Jo (Kim So Hyun), une jeune lycéenne à la vie difficile : elle vit chez sa tante et sa cousine qui la traitent très mal. Dans un monde boulversé par une nouvelle application, Love Alarm, qui qui vous averti dès qu’une personne qui vous aime se trouve à moins de 10 mètres, Jo Jo va faire la rencontre de Sun Ho (Song Kang) un nouvel élève. Les deux héros vont se rapprocher, mais Lee Hye Yong (Jung Ga Ram), meilleur ami de Sun Ho, est aussi amoureux de Kim Jo Jo.

L’amour tient-il dans une application ?

Ce que j’ai aimé dans ce drama, c’est sa manière d’aborder la romance et les relations amoureuses à travers l’application Love Alarm. Est-ce qu’avec le développement des nouvelles technologies, les sentiments peuvent être analysés par des applications ? Je reproche cependant aux scénaristes de ne pas avoir pris le temps d’expliquer le fonctionnement de l’application, comment elle analyse les sentiments, personnellement cela m’a dérangé.

Le principe de l’application est intéressant, le drama nous montre les possibilités que cela peut offrir mais aussi toutes les dérives. Est-ce que l’amour peut vraiment être calculé numériquement ? Et qu’est-ce que l’amour d’ailleurs ? On peut aimer une personne mais pas aussi profondément qu’on ne le pensait par exemple (je pense au premier petit ami de Kim Jo Jo).

Ça sonne, certes, mais où sont passés les mots ?

Les dangers de Love Alarm sont très clairement démontrés et sont encore plus terrifiants que l’application est moderne et semble pouvoir être réelle. Si Love Alarm a été créer dans un simple but (séduire une fille), elle prend des proportions inégalées. L’application semble définir toutes les relations amoureuses, c’est le pilier du couple. A cause de cela, on ne tient plus compte du rôle de la communication au sein d’un couple. Le bouclier que Kim Jo Jo met sur son application montre bien l’absurdité de la chose : notre héros croit qu’elle ne l’aime plus simplement parce que sa Love Alarm ne sonne plus. En parlant de sonner, j’ai trouvé ça terrible le fait que le son de l’application remplace les déclarations d’amour. Faire sonner la Love Alarm devient mieux qu’un « je t’aime ». Brrrr, cela fait froid dans le dos.

Triangle amoureux

Je ne me suis pas du tout attachée aux personnages et c’est assez terrible. Ca va pour le drama mais je ne me suis jamais soit identifiée à eux, soit juste prise d’affection pour eux. Et je parle tant des héros que des personnages secondaires. Tous me paraissaient assez fades, assez mous, apathiques. Les personnages secondaires ne sont pas particulièrement réussis (ils m’ont tous agacés à vrai dire).

Notre héroïne, Kim Jo Jo, n’est pas faible mais elle reste assez inactive et on a pitié d’elle tout le long du drama ce qui est assez insupportable. Je n’ai rien contre les héroïnes maltraitées dès le début (comme dans Goblin) mais là… J’avais envie de la forcer à bouger. Elle m’a énervé à s’apitoyer un peu sur son sort vers la fin, à prendre une décision égoïste en choisissant que Sun Ho serait plus heureux sans elle. C’était une décision très clichés et typique des dramas romantiques. Il n’y avait rien de vraiment nouveau finalement. Je trouve dommage que l’actrice, Kim So Hyun, ai été ainsi dirigé car je sais que son jeu n’est pas mauvais du tout.

Le personnage de Sun Ho est assez insupportable, j’ai toujours l’impression qu’il ne se souci que de lui même. La manière dont il séduit Kim Jo Jo en mettant plus en avant son physique qu’autre chose est assez désolant et arrogant, je ne comprend pas ce que les filles lui trouve. Et parlons du fait qu’il séduit la fille que son « meilleur ami » aimait déjà avant ! Bonjour l’égoïsme !

J’ai préféré Hye Yong qui est plus doux, attentionné et plus intéressant. C’est le seul qui doute un peu de Love Alarm et qui trouve que la vieille méthode de séduction n’est peut être pas si mauvaise. Je trouve dommage que la relation entre lui et Sun Ho ai été sous exploité. En fait je n’ai pas tellement apprécié leur à amitié. Si Hye Yong semble faire des efforts, l’inverse n’est pas tout aussi vrai. J’avais le sentiment que Hye Yong était une victime : son ami ne se soucie pas de lui et il est sans arrêt repoussé par Kim Jo Jo.

Je n’ai pas du tout apprécié notre couple principal, très fade, à l’image des personnages. Jo Jo et Sun Ho sont très différents mais je ne les trouve pas complémentaires pour autant. J’ai la sensation qu’ils ne sont juste pas fait pour être ensemble. Cela est sûrement dû à l’absence totale d’alchimie. Je suis tellement déçue de n’avoir rien ressenti, ni joie ni peine, pour nos héros et leur couple.

La seule chose appréciable à mes yeux, c’est le triangle amoureux que j’ai trouvé bien fait. Même si Jo Jo semble destinée au héros, je me suis plusieurs fois demandée avec qui elle allait vraiment finir. Je pense que Hye Yong serait sincèrement un meilleur parti pour notre héroïne (même si j’ai du mal à savoir ce qu’il lui trouve). La dynamique du trio n’était pas trop mal réussie.

Une rythme bien trop lent

Le drama possède un très très très très gros défaut : il est extrêmement lent. Je n’arrive pas à comprendre comment certains ont pu regarder les 8 épisodes aussi vite. Certains épisodes étaient plus au moins intéressants, mais pour d’autres, c’était le vide intersidéral. Les flashbacks de notre héroïne sur l’île de Jeju qui tournent en boucle, je dis non. J’ai eu l’impression que le drama se voulait poétique et ça se voit à la réalisation soignée mais cela m’a plus endormie qu’autre chose. Ça me rappelle l’anime de Makoto Shinkai, 5 Centimètres par Seconde, qui m’avait anéanti de par sa lenteur alors que plutôt réputé.

L’ambiance pastel et douce qui me plaît dans certains dramas m’a ici laissé très indifférente. J’avais envie de faire bouger les personnages, de regarder les scènes en accéléré. Bref une défaite au niveau du rythme.

Et la saison 2 alors ?

Je ne sais sincèrement pas si je regarderai la saison 2.

A vrai dire, étant une personne curieuse j’ai envie de savoir ce qui va se passer, avec qui notre héroïne peut finir et comment cette histoire d’application Love Alarm va évoluer. Mais de la à dire que j’ai hâte, non. Si je ne regarde pas la saison 2, je me la spoilerai sûrement sans vergogne en tout cas. L’avantage du spoil c’est qu’on a la réponse à nos questions…. mais la lenteur en moins !

Update : J’ai regardé le début du premier épisode de la saison 2 qui était d’une lenteur impressionnante. Je suis donc vite passé au dernier épisode et j’ai terminé la série en moins de deux heures. Résultat des course : j’ai encore moins aimé que la saison 1, les personnages sont fades comme jamais. Je n’ai rien contre la fin du triangle amoureux mais l’histoire n’a pas de saveur, c’est lent, c’est un échec. C’est dit !

Love Alarm a peut-être fait parlé de lui, mais je ne le recommanderai pas à une personne souhaitant découvrir les dramas et j’ai encore du mal à comprendre pourquoi il a autant plu…. Mystère.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s