Avis dramas, Dramas, Thaïlande

[Thai-drama] – The Shipper, histoire d’échange de corps ratée

Ma note : 11/20

« Mouais », telle a été ma réaction après avoir terminé le drama. Je n’attendais pas grand chose de The Shipper et je l’avais commencé uniquement à cause de la présence de Ohm, un acteur que j’apprécie. Sans grandes attentes, The Shipper ne s’est malheureusement pas révélé être une bonne surprise.

Drama de la GMMTV datant de 2020, The Shipper raconte l’histoire de Pan et Soda, deux lycéennes fan de BL qui écrivent des fan fictions. Elles s’imaginent que deux garçons de leur lycée, Way et Kim, sont en couple alors qu’ils sont simplement amis dans la réalité. Un jour, alors que Kim raccompagne Pan chez elle, un accident de voiture propulse Pan dans le corps de Kim. Elle va devoir vivre sa vie et essayer ou non de réaliser le ship de ses rêves. Mais c’est sans compter l’intervention de Khet, ami de Pan et petit frère de Kim.

Note : pour faciliter la critique, j’utilise le terme « shipper » que je conjugue comme un verbe ;P

Un scénario qui part en vrille malgré quelques bonnes idées

The Shipper n’avait pas un scénario particulièrement original : échange de corps à vocation BL, c’est vu et revu. Déjà en 2019 avec The Great Men Academy, on trouvait un scénario similaire. Pourtant, si les dramas m’ont appris une chose c’est que l’on peut faire de superbes histoires à partir de scénarios assez peu innovants (Because This Is My First Life, Theory of Love et j’en passe). Les premiers épisodes de The Shipper m’ont fait espérer une certaine originalité et qualité qui ne s’est finalement jamais montrée.

L’histoire se casse la figure au fur et à mesure, les personnages prennent tous des mauvaises décisions, leurs attitudes et actes sont clichés et les retournements de situation sont prévisibles. Je passais plus de temps à me lamenter de la médiocrité de la série plus qu’à véritablement la regarder. L’échange de corps est une grossière excuse pour nous servir du BL sur un plateau, les personnages sont creux et les histoires parallèles ainsi que celle principal n’ont ni queue ni tête. La mauvaise gestion du rythme, les lenteurs, les incohérences scénaristiques et j’en passe ne sont plus une surprise dans les dramas de la GMMTV. J’ai passé la fin du drama en accéléré et pourtant, j’avais encore l’impression de m’ennuyer. Les derniers épisodes nous font croire qu’il se passe des choses mais en fait c’est le vide intersidéral.

Malgré cela je retiens quelques idées qui, si elles avaient été exploité, auraient pu rendre le drama un peu meilleur. Premièrement, le fait que Kim n’est pas le bon élève qu’il prétend être. Ce drama nous parle de la passion que peuvent avoir des jeunes pour des couples (BL) imaginaires. Ce n’est absolument pas critiquable, chacun à ses passions. Dans d’autres dramas, coréens cette fois, on trouve aussi des héroïnes fan d’idol (Her Private Life ou Reply 1997, par exemple). Ici, je trouvais donc plutôt bien trouvé qu’une des personnes idolâtrée se révèle être normale et imparfaite, ce qui est le cas de Kim. J’ai cru voir une minuscule critique de ces ships. Malheureusement cette seule idée intéressante du drama n’a pas été exploité, elle a même été détruite. On découvre à la fin que si Kim trichait c’était par amour pour Way. Déjà, est-ce que l’amour justifie une transgression des règles ? Je ne pense pas. Et ensuite, est-ce censé être romantique ? Cela frôlait plutôt le ridicule, on aurait dit que les scénaristes se rattrapaient vainement aux branches. La deuxième idée est celle de la romance qui n’a pas de genre. Certes c’est peu original mais on aurait pu en faire quelque chose de mieux que ce qu’on a eu.

La série avait un petit potentiel. Lorsque Pan retrouve son corps à la moitié du drama, les scénaristes auraient pu se faire réveiller Kim, ou les personnages auraient cherché comment le réveiller. Mais non. Les relations entre les personnages sont peu exploitées, on ne voit finalement jamais le personnage de Kim. D’accord on le fait mourir à la fin : cela peut être original. Mais n’était-ce pas plutôt la solution de la facilité pour les scénaristes ?

Les seuls vrais moments du drama que j’ai apprécié sont l’allusion à Krist et Singto et le caméo surprise de Off et Gun, alors c’est pour vous dire…

Des personnages insupportables

A part le personnage de Khet (et encore, ce n’est pas un coup de coeur du tout), je ne me suis pas vraiment attaché aux personnages. Pan est tout bonnement insupportable. Elle prend les pires décisions possibles, change d’avis toute les cinq minutes, n’écoute personne, se met dans des situation improbables. Elle est très égoïste (je pense à son beau-père qui passe tout le drama à s’inquiéter pour elle et tout ce à quoi elle pense c’est son ship). Si cela est censé être drôle, je n’ai personnellement pas ris du tout. Pan a bien des moments où je l’ai trouvé sympathique mais dans l’ensemble ce n’est pas glorieux. De même pour Soda ou Way que j’ai trouvé inintéressants. Ils semblent totalement dépassés par les événements, n’écoutent pas grand chose à ce qu’on leur dit.

L’ange de la mort interprété par Jennie était parfois sympathique mais j’ai eu du mal avec l’humour grossier qu’il y avait autour du personnage. Je voyais trop Jennie et pas assez son rôle, ce qui m’a été très désagréable. Parlons de la petite amie de Way qui était tout bonnement insupportable. J’ai cru qu’elle allait être différente des habituelles petites amies dans les dramas BL, ou à tendance BL, mais non. On ne voit Kim que dans le premier épisode et on n’apprend jamais à le connaitre. Je ne parle même pas de la prof complètement loufoque. D’ailleurs, les héros sont des lycéens : où sont les parents ?

Pour revenir au personnage de Khet, je l’ai apprécié principalement parce qu’il est interprété par Ohm. C’est un garçon gentil, qui tient vraiment à ses amis et à Pan entre autre.

Parlons enfin du jeu d’acteur. Ce n’était pas glorieux DU TOUT. First (qui joue Kim/Pan) a plutôt bien su interpréter une femme dans le corps d’un homme mais son jeu reste limité. Lui et Ohm sont les meilleurs acteurs du drama mais ils ne m’ont pas totalement convaincu. J’ai eu du mal avec tous les surjeux des différents acteurs.

La romance : du BL pour mettre du BL

La romance principale de The Shipper est celle de Pan (coincée dans le corps de Kim) et de Khet. Si certains épisodes mettaient en avant leur histoire d’amour, en vérité il n’y avait aucune alchimie. Si je croyais à l’amour que Khet vouait à notre héroïne, l’inverse ne m’a malheureusement pas convaincu. Pan met mille ans à réaliser ses sentiments pour Khet mais j’ai l’impression qu’elle n’en avait même pas.

Ce que j’ai détesté le plus dans ce drama, c’est l’utilisation de l’échange de corps pour nous placer une scène de baiser entre deux hommes. Je n’ai rien contre ça, mais je déteste quand le BL est juste une excuse, quand c’est du fan-service grossier. Placer du BL juste pour en placer ? Non ! On s’étonne ensuite qu’une majorité de spectateurs veulent voir uniquement des dramas thaïlandais BL. Certes Pan avait besoin de son baiser du véritable amour pour retrouver son corps mais nous aurions pu avoir un peu plus de scènes romantique après qu’elle soit redevenue elle-même (et aussi avant, même quand elle était dans le corps de Kim d’ailleurs) ? Tout ça pour montrer que c’est Pan que Khet aime avant tout. De ce point de vu, je trouve que la romance dans The Great Men Academy est beaucoup mieux faite.

La romance entre Kim et Way m’a fait ni chaud ni froid. Je n’ai pas été ému du tout. Je suis peut-être très insensible mais même la mort de Kim ne m’a rien fait. En vérité j’aurais préféré qu’ils ne soient pas amoureux du tout, j’ai l’impression que les scénaristes nous ont mis ce couple là encore pour nous donner du vrai BL.

Comme les placements de produits de plus en plus grossiers et fréquents dans les dramas thaïlandais, le BL est lui aussi devenu un produit indispensable à placer dans une série. Or, ajouter du BL n’est pas la recette miracle pour faire un bon drama.

The Shipper avait piqué ma curiosité mais je ne recommande pas du tout ce drama qui est une petite catastrophe. C’est dommage que l’idée d’échange de corps que j’affectionne habituellement tant ait été ici si mal utilisée.

2 réflexions au sujet de “[Thai-drama] – The Shipper, histoire d’échange de corps ratée”

  1. J’étais curieuse de le découvrir, mais ton avis m’a bien refroidi ! ^^

    Finalement, ça me rappelle un peu History 1: My Hero, et ce dont on avait parlé. Quand le BL est utilisé pour mettre en avant une autre histoire, ça ne va pas du tout ! The Shipper se fera sans moi, donc ! 😉

    (J’ai vu ta critique de It’s Okay Not To Be Okay, et j’ai bien envie de découvrir ton avis, mais je veux terminer le drama avant. Je vais bientôt revenir ! :P)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s