Avis dramas, Chine, Dramas

[C-drama] – The Romance of Tiger and Rose, quand un scénario de drama devient réalité

Ma note : 14,5/20

Sorti en 2020, The romance of Tiger and Rose (传闻中的陈芊芊) est mon premier drama chinois de l’année. Le scénario me semblait plutôt intéressant ainsi qu’amusant et le nombre convenable d’épisodes (24) a fini par me pousser à le regarder. Si j’ai aimé le début du drama, petit à petit le scénario a commencé à tourner en rond et l’histoire a largement perdu en originalité et en fraîcheur. Ce n’est pas un mauvais drama, mais trop de potentiel inexploité a mené à une petite déception.

Chen Xiao Qian (Rosy Zhao) est une jeune scénariste de drama qui a du mal tenir ses échéances. Elle ne s’entend pas non plus avec l’acteur principal de sa série historique. Alors qu’elle tente de finir son travail elle se retrouve plongée dans son propre scénario, devenant un des personnages secondaires censé mourir très tôt dans le récit, Chen Qian Qian. Xiao Qian va tenter de survivre dans ce nouveau monde qu’elle a elle-même créé. Elle rencontrera ses personnages, y compris Han Shuo (Ryan Ding), le héros de son histoire qui souhaite l’assassiner après l’avoir épousé…

Une idée originale mais mal exploitée

Le principe du drama était assez amusant et avait beaucoup de potentiel. Qu’une scénariste se retrouve plongée dans son propre drama (historique qui plus est) avait de quoi attirer. Malheureusement, j’ai trouvé que toute cette idée avait été plutôt mal utilisée. Au début c’était très drôle de voir Xiao Qian pouvoir prédire certains événements. Cependant, notre héroïne s’habitue bien trop rapidement à sa situation, si bien qu’on oublie presque qu’elle vient d’un autre monde, moderne et totalement différent qui plus est. Certes on peut avancer le fait que, puisque c’est son histoire, Xiao Qian connaît tout. Oui, mais quand même ! Connaître en théorie et vivre dans le monde, c’est différent. Ça me rappelle Moon Lovers : Scarlet Heart Ryeo dans lequel on a un voyage dans le temps quasiment inutile tant il est peu mis an avant. Je pensais qu’on aurait plus d’intrigues et retournements de situation liés à ce saut dans le scénario mais on est très vite revenu aux péripéties de base d’un drama historique et c’est bien dommage.

Le héros, Han Shuo, apprend seulement à la fin que la femme qu’il aime vient d’un monde différent : pourquoi ne l’a-t-il pas appris plus tôt ? Personne ne se rend donc compte à quel point Xiao Qian est différente de l’ancienne Qian Qian ? Son entourage ne s’interroge jamais sur ce changement de personnalité et Xiao Qian paraît s’intégrer bien trop facilement d’un point de vu relationnel, à croire par exemple que la maîtresse de la ville est sa vraie mère. Son monde réel ne semble par ailleurs aucunement lui manquer. Bien qu’étant la scénariste, Xiao Qian n’a aucun pouvoir sur ses personnages, elle ne cherche pas tant que ça à sortir… La seule chose qui prouve qu’elle est la scénaristes, c’est tout ces moments avec les écrivains, qui, je trouve, ne servaient pas à grand chose.

Si l’on retire l’aspect surnaturel avec le plongeon de Xiao Qian dans son histoire, le scénario de The Romance of Tiger and Rose reste sans prétention. Les complots politiques ne sont pas oubliés, le méchant qui veut prendre le pouvoir (Chu Chu dans ce cas) répond à l’appel. La seule touche d’originalité vient de la différence entre les deux villes : l’une dominée par les femmes et l’autre par les hommes. Les femmes de ce drama ne sont pas faibles, dieu merci ! J’ai trouvé qu’on évitait beaucoup de stéréotypes homme-femme que je retrouve parfois trop régulièrement dans les dramas chinois.

Des personnages plus ou moins attachants

Je me suis plutôt bien attachée aux personnage, sans pour autant qu’ils soient des coups de coeur. Chen Xiao Qian est une personne très gentille, drôle et dynamique ce qui fait plaisir à voir. Elle n’est jamais abattu par sa situation et elle fait de son mieux pour survivre. C’est au niveau de sa relation avec Han Shuo que ses décisions m’ont le plus irrité, mais pour le reste j’ai beaucoup aimé son personnage. Han Shuo quant à lui nous apparait d’abord comme un méchant mais il se révèle être très gentil. Il prend soin de Xiao Qian et de ses proches également. Il n’a pas eu une vie facile avec sa maladie cardiaque et il apparait comme plutôt solitaire au début. Lui aussi prend parfois de mauvaises décisions. Les deux valets de nos héros m’ont fait beaucoup rire, j’ai adoré leur relation (c’était mes personnages secondaires préférés) avec leur maître respectif et entre-eux.

Chen Chu Chu

Chen Yuan Yuan et Su Mu sont adorables mais parfois un peu trop mous et inactifs à mon goût. Yuan Yuan aurait pu être mieux développé, à part une sorte d’arc romantique avec Su Mu, on ne parle plus d’elle. Je pense qu’elle aurait fait une bonne maitresse de la ville. En parlant de la maîtresse de la ville, c’est un personnage intéressant mais elle prend parfois de mauvaises décisions. C’est notamment en parti de sa faute si Chu Chu devient ce qu’elle est. C’est la mère de trois filles mais elle ne semble avoir d’yeux que pour notre troisième princesse. Chen Chu Chu est le personnage que j’ai le moins aimé, avec Pei Heng. Chu Chu a eu une belle enfance mais elle est avide de pouvoir, elle veut se surpasser et c’est ce qui va provoquer sa perte. A vouloir obtenir le plus haut poste de la ville, elle va se transformer. Jusqu’à la fin elle ne se repentira pas.

Une dynamique de couple sympathique au début mais trop clichée ensuite

Au début du drama, nos deux héros entretiennent une relation d’amour-haine typique. On accroche ou non à ce type de relation et sur moi ça a fonctionné. Le vrai problème que j’ai eu avec ce couple c’est qu’ils se tournent autour pendant toute la durée du drama. Han Shuo réalise très vite ses sentiments et se révèle être absolument adorable et transit d’amour, mais notre héroïne fait la difficile et continue à pousser le héros dans les bras de sa soeur, Chu Chu. Après des épisodes de consternation, je me suis finalement félicitée d’avoir poursuivit le drama quand notre couple fini enfin par s’avouer ses sentiments. Mais j’avais oublié que ce drama était chinois. L’épisode suivant, on nous sert l’habituelle excuse de « je te chasse pour te protéger » pour les séparer. Et voila Xiao Qian qui chasse Han Shuo au loin, ce dernier souhaite ensuite se venger et on recommence une éternelle boucle. Je m’excuse mais s’il y a bien une chose que je supporte pas c’est quand les couples se tournent sans cesse autour, alors qu’ils s’aiment, pour des raisons absurdes. Au lieu de chasser Han Shuo, Xiao Qian aurait pu lui dire la vérité ! Le manque de communication est une chose que je déteste plus que tout.

Han Shuo & Xiao Qian

Il y avait une vraie alchimie entre les acteurs mais elle n’a malheureusement pas été assez exploitée. Je m’attendais également à plus de scènes romantiques, mais nous en avons eu très peu. Han Shuo est fou amoureux de Xiao Qian mais son amour passait souvent pour un amour à sens unique tant Xiao Qian le repoussait. Notre héroine m’a beaucoup insupporté de point de vu là. Elle prend parfois Han Shuo pour un jouet : d’un coup elle lui dit qu’elle l’aime, puis le lendemain non. Il faut choisir !

Le triangle amoureux avec Pei Heng s’est vite révélé insupportable. Pei Heng est un peu l’homme si parfait qu’il nous agace. Il aime beaucoup Xiao Qian mais il n’est pas capable de l’abandonner (contrairement à de nombreux deuxième rôle de dramas coréens aha). Il la poursuit jusqu’au 22 èemes épisode (sur 24). J’ai trouvé que les scénaristes ont poussé le bouchon trop loin, voir Pei Heng insister, voir Han Shuo être constamment jaloux et voir Xiao Qian incapable de mettre des mots sur ses sentiments était assez rageant et ennuyant.

Une fin des plus tordues

Disons le clairement : je ne suis pas satisfaite de la fin. DU TOUT. Premièrement je la trouve trop abrupte et deuxièmement je ne l’ai pas vraiment comprise. Il n’y a pas de logique. Ce qu’on essaye de nous faire comprendre c’est que Han Shuo est, depuis le début, l’acteur Han. C’est une fin bien facile qu’on essaye de nous faire gober en seulement cinq minutes. Pourquoi Han Shuo ne connaissait-il rien au monde de Xiao Qian quand cette dernière lui en parlait ? Il y a peut-être une explication mais pourquoi ne pas l’avoir donné dans la série ? Je ne vais pas réécrire le drama, mais le personnage de Han Shuo/acteur Han aurait pu être mieux développé, pour qu’on puisse comprendre lequel des deux est-ce.

Enfin bref, cette fin est top brutale, et je n’aurais pas été contre une petite prolongation de l’épisode. Au moins pour voir cinq minutes de plus avec notre couple principal. On aurait également pu nous présenter la fin du nouveau scénario de Xiao Qian, afin de voir ce que sont devenus les autres personnages, principalement ceux secondaires. Après tout, c’est eux que nous avons suivit tout le long du drama.

Costumes, décors & musique

Les costumes dans The Romance of Tiger and Rose étaient tous très beaux. J’ai retenue certaines tenues vraiment magnifiques, comme celle de la maîtresse de la ville, certaines tenues noires de Han Shuo ou l’armure de Chu Chu. Les décors ne sont pas en reste, il y en avait de très jolis. Visuellement ce drama est très agréable, je n’ai rien à redire dessus.


Malgré tout ses défauts et ses petites lenteurs, The Romance of Tiger And Rose n’en reste pas moins un drama chinois plutôt agréable à regarder (et plutôt court, contrairement à d’habitude !).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s