Avis dramas, Dramas, Thaïlande

[Thai-drama] — Coup de coeur pour I Told Sunset About You

Ma note : 18/20

Je n’étais pas prête ! Ce drama thaïlandais est un vrai coup de coeur. La cinématographie, les personnages, le scénario et le réalisme de cette série sont juste incroyables que j’en suis restée sans voix dès le premier épisode.

I Told Sunset About You est un drama thaïlandais de 2020 de 5 épisodes seulement, réalisé par Boss Naruebet Kuno (My Ambulance, Hormones 3) et scénarisé par Goy Arachaporn Pokinpakorn (My Ambulance). Le drama est une production de Nadao Bangkok (et oui, pas de GMMTV cette fois !). Il retrace l’histoire de Teh (Billkin) et Oh-Aew (PP Krit), deux amis d’enfance ayant le même rêve : devenir acteur. Ce rêve commun les fait très vite devenir rivaux et ils perdent contact. En dernière année de lycée, ils se retrouvent en classe de chinois et tentent de renouer contact, mais ils réalisent très vite que ce qu’ils ressentent désormais l’un pour l’autre va au-delà d’une simple amitié.

Bien plus qu’un simple BL

I Told Sunset About You (ITSAY) est peut-être qualifié de Boys Love mais pour moi ce n’en est pas vraiment un. Par là je veux dire que ce n’est pas un BL ordinaire, avec une romance entre deux hommes et le fanservice qui l’accompagne pour satisfaire un public précis. La plupart des BL n’échappent pas à de nombreux clichés (seconds rôles féminins horripilants, scènes intimes excessives et potentiellement non consenties, et j’en passe). Seul certains BL sortent parfois du lot et abordent avec plus de justesse cette question de l’homosexualité. Je pense à Where Your Eyes Linger (Corée du Sud), HIStory 2 : Boundary Crossing (Taïwan), Dark Blue Kiss (Thaïlande), et, dans une moindre mesure, SOTUS (à travers le personnage de Arthit qui se cherche). Mais aucun de ces dramas n’est à la hauteur de I Told Sunset About You qui se révèle être une vraie histoire LGBTQ +, représentant de manière réaliste et profonde les sentiments d’adolescents qui se cherchent à ce moment important de la vie qu’est le passage à l’âge adulte et la sortie du lycée. Je n’ai jamais vu un drama représenter avec tant de justesse et de réalisme les émotions de personnages soudainement incertains de leur orientation sexuelle, de leur futur professionnel ou tout simplement de qui ils sont. Ne vous fiez pas au résumé qui peut paraître bateau (avec le cliché des ennemis devenant amis) ce n’est pas du tout ce que vous croyez je vous assure !

Teh (Billkin) & Oh-Aew (PP)

La quête identitaire est abordée de manière différente, chaque personnage suivant sa propre évolution et développement personnel. D’abord on a le personnage de Teh (Billkin) qui sous ses airs sûr de lui se révèle très peu confiant. Son frère sans cesse meilleur que lui, Oh-Aew qui semble mieux réussir et d’un coup son attirance pour les hommes vont le bouleverser. Teh va passer par différentes phases : il va d’abord réaliser ses sentiments et ensuite essayer de les accepter, aidé par les autres (Tan ou son frère notamment). Teh n’est pas du tout entouré de personnes homophobes et lui-même n’a rien contre les gays, (j’aime la scène où il apprend que Oh-Aew aime Bas, sa réaction est parfaite) mais découvrir qu’il se sent attiré par les personnes de sexe masculin et son amour pour Oh-Aew vont avoir un effet presque destructeur. Comme je l’ai dit, ce drama est très réaliste et les personnages vivent des moments tant heureux que tristes mais à chaque fois se sont des situations qui sonnent vraies. Je trouve que Teh donne beaucoup à Oh-Aew (il fait de nombreux sacrifices) et j’espère que ce dernier lui rendra la pareille par la suite.

Que se passerait-il s’il y avait deux ‘nan zhu jue’ (protagonistes masculins) ? Est-ce que ce serait dérangeant ?

— Oh-Aew à Teh —

J’ai beaucoup aimé le personnage de Oh-Aew (PP Krit), il est très sensible, à l’aise mais il a lui aussi très peu confiance en lui. Si au début on croit qu’il assume totalement le fait d’être homosexuel, on réalise très vite que non. Je pense notamment à la scène du soutien-gorge dans l’épisode 4, je n’avais jamais vu une scène pareille dans un drama et j’ai clairement été marqué par son réalisme criant. On peut tout à fait imaginer les pensées qui se bousculent dans la tête du héros qui ne sait plus où il en est. Savoir que l’on aime les hommes ne veut pas dire que l’on est à l’aise avec cette réalité et qu’on s’assume. Oh-Aew va lui aussi apprendre à s’aimer soit-même, non sans douleur. Ayant du mal scolairement, mais voulant à tout prix poursuivre son rêve, c’est seulement grâce à ses efforts et l’aide de Teh qu’il va s’en sortir.

kei⁷... i told sunset about you on Twitter: "What is the best Thai BL series  of 2020 and why it's I Told Sunset About You?"
Confessions nocturnes (épisode 3) : ma scène préférée

La romance entre Teh et Oh-Aew était juste sublime et très touchante, bien que très difficile. L’alchimie entre les deux acteurs qui avaient déjà joué ensemble dans My Ambulance est évidente. I Told Sunset About You n’a peut-être qu’un seul (superbe) baiser mais la tension sexuelle et le désir qui se dégagent de nombreuses scènes suffit à nous plonger dans l’histoire de ce couple. Je dois féliciter le travail des deux acteurs, Billkin et PP qui ont été simplement excellents dans ce genre de scène (bien que je garde quelques réserves concernant leur jeu lors des scènes de pleurs). Il y a beaucoup de silences dans cette série mais les regards et les gestes qui se – rapprochent parfois d’une chorégraphie – sont juste parfaits. Tous les détails comptent (caresses, regards, sous-entendus). Nos héros sont des adolescents de 18 ans qui se découvrent, avec souvent peu d’assurance, et cela crève l’écran. Mon épisode favoris est le 3, avec une grande préférence pour la scène du hamac. J’avais le souffle coupé tant la tension était présente, renforcé par les jeux de regard (pénétrants et lourds de sens), les geste des acteurs et les dialogues (car les dialogues sont eux aussi excellents !). Les interactions entre les deux protagonistes sont extrêmement naturelles et pleines de sincérité : j’adore ! La présence des réseaux sociaux (surtout Instagram) était plutôt intéressante, rendant cette romance très actuelle. On voit que l’image sur les réseaux sociaux compte beaucoup pour certains mais que c’est aussi devenu un véritable moyen de communication à part entière.

Le rythme du drama n’est pas spécialement rapide mais je ne dirais pas non plus qu’il est lent, car je ne me suis jamais ennuyée. Les scènes de silence ne m’ont jamais dérangées, elles apportaient au contraire beaucoup. J’aurais envie de dire que je trouve la fin trop abrupte mais c’est simplement la fin de la partie 1 donc je n’ai rien à redire. Car oui, il y aura une partie 2 de 5 nouveaux épisodes ! Si ce n’est pas une merveilleuse nouvelle ça !

I Told Sunset About You aborde également de nombreux thèmes, comme l’amitié, les relations familiales et bien sûr l’entrée à l’université. Car en plus d’être troublé par leur orientation sexuelle, les héros sont à un moment de leur vie où leur avenir se dessine et ils doivent prendre des décisions, faire des efforts et parfois des sacrifices pour atteindre leur but. La pression et le stress des examens est clairement montrée dans cette série. Heureusement, les héros peuvent compter sur leurs amis, car même si peu présents (surtout individuellement) dans la série, ils restent toujours là pour eux aux moments importants.

ประเดิมตอนแรก“แปลรักฉันด้วยใจเธอ”22ต.ค.นี้ – innnews

Les personnages secondaires sont tous très bien écris, je pense notamment aux intérêts amoureux des héros, Tarn et Bas qui sont bien loins des clichés habituels. Tan (Smile Parada) m’a beaucoup plus, très sincère elle tient énormément à Teh et même s’il elle sera très blessée elle continuera à le soutenir. Adieu cliché de la fille idiote, insupportable voir méchante des BL ! Là encore, seuls quelques dramas comme SOTUS avec May ou Where Your Eyes Linger nous offraient aussi des personnages secondaires féminins agréables. Tan et Bas sont assez développés pour qu’on s’attache à eux et j’ai beaucoup aimé.

Une incroyable cinématographie

La réalisation de ce drama est tout simplement une des plus belle que j’ai pu rencontrer depuis mon entrée dans le monde des dramas. J’ai tendance à souvent faire ce genre d’hyperbole mais ici je suis très sérieuse. Si les réalisation de certains dramas coréens (It’s Okay to Not Be Okay, Flower of Evil) ou taïwanais (Someday or One Day) ont déjà pu me toucher et me captiver, ce n’était encore jamais arrivé pour des dramas thaïlandais. Entre leur façon de couper les épisodes, leurs plans qui laissent parfois à désirer (je parle surtout des dramas que j’ai vu, soit surtout ceux de la GMMTV) la photographie des dramas thaïlandais ne m’avait jamais touché.

Mais tout ça, c’était avant I Told Sunset About You. La réalisation est extrêmement soignée, et la photographie de ce drama est si belle que j’en suis restée parfois sans voix. C’est vraiment de l’art et les compositions d’images m’ont beaucoup rappelé le cinéma taïwanais. Par exemple, le réalisateur donne beaucoup d’importance au système d’arcade cela m’a appelé le cinéaste taïwanais Edward Yang, notamment avec son film A Brighter Summer Day (cf images ci-dessous). Dans ITSAY, nous avons beaucoup de plans dans lesquels nos héros se tiennent dans des encadrements de porte, dans des couloirs ou bien encerclés par des arbres. Cela apporte une sorte de tension, une impression d’oppressement mais aussi d’intimité particulièrement intéressante. Entre les gros plans qui accentuent sur les sentiments des personnages, leurs gestes et leur regards plein de sous-entendus ou les plans plus larges pour nous donner une vision plus globale, le travail du réalisateur est à féliciter sans hésitation.

I Told Sunset About You (2020)
A Brighter Summer Day, Edward Yang, 1991 | 映画
A Brighter Summer Day, Edward Yang, 1991

L’importance donnée aux couleurs, notamment le rouge (vêtements rouges, hibiscus rouge, soutien-gorge rouge, restaurant rouge), est elle aussi primordiale. Les lumières, les jeux d’ombres, les tons utilisés : tout est recherché. Le tournage s’est fait à Phuket, dans la vieille ville tout particulièrement : cela change vraiment de Bangkok ! Les décors ne sont pas juste des décors, ce sont de véritables objets artistiques qui servent à l’histoire et à la cinématographie. Je pourrais parler des heures de la beauté des plans dans ce drama mais il faut bien que je m’arrête. Pour en savoir plus sur la réalisation, le travail des acteurs et du reste de l’équipe je vous encourage vraiment à aller voir le documentaire (I Told Sunset About You : The Documentary) qui est très bien fait. On voit que rien n’est laissé au hasard.

Concernant les OST, je les ai adoré également ! La chanson thème interprétée par Billkin (sa voix!) est juste parfaite pour ce drama. L’écouter encore me remue beaucoup. Enfin je rajouterai que la présence du chinois dans ce drama m’a beaucoup plu (en même temps, je parle un peu chinois et j’adore cette langue donc bon…!)


Pour finir, je ne dirais qu’une seule chose : I Told Sunset About You est un drama thaïlandais à voir absolument ! Il me tarde tellement de connaître la suite et j’espère qu’elle sera à la hauteur de la partie 1, que ce soit côté écriture ou réalisation (le réalisateur va changer). Et s’il vous plaît : donnez-nous une happy end ! ❤

2 réflexions au sujet de “[Thai-drama] — Coup de coeur pour I Told Sunset About You”

  1. Merci pour cette très belle fiche. Je viens de tomber dans le BL et j’essaie d’en faire le tour par style et par pays mais je dois dire que je recherche plutôt des oeuvres que des séries BL « fanservice » qui, en tant que française, m’ont parfois déroutée. Je ne sais pas si tu as vu les K.BL, « To my star » et « Long time no see », formidables. Et en BL plus classique, j’ai apprécié « History3 : trapped », car il y a une vraie histoire à la clé. Le « History2 : Crossing the line » est bien fait. Les BL plus trash, surtout les thaïlandais, me posent souci. Par exemple, Tharntype, outre l’hystérie autour des acteurs et de la série et le fanservice (où est le naturel, où se place l’hypocrisie, jusqu’où va la manipulation des acteurs et des fans par la production ?), les actes sexuels violents imposés, le sexe comme monnaie d’échange ou de pression impriment dans la tête des jeunes, une image détournée, voire perverse de la sexualité, en sachant que ce type de série est regardé par des jeunes ayant peu ou pas d’expérience. Il y a aussi, dans la plupart des séries, la place de la femme vue comme un obstacle, au mieux comme une pimbêche ou une idiote, le monde scolaire (les gens fantasment-ils uniquement sur ce milieu avec des acteurs de 30 ans qui jouent des ados de 18 ?!), les adultes forcément conservateurs et coincés (n’ont-ils pas, eux aussi, une vie sentimentale et sexuelle ?), le sexe en remplacement des sentiments, parfois utilisé comme une récompense. Rien n’est vraiment sain et c’est dommage, car une belle histoire, profonde et touchante, ne doit pas être estampillée homo ou hétéro, c’est juste une belle histoire avec deux protagonistes qui s’aiment. Voilà où j’en suis de mes réflexions. Merci pour ton site que je vais parcourir avec intérêt. Belle fin de journée, Ko.

    Aimé par 1 personne

    1. Hello! Merci pour ton commentaire ça me fait très plaisir d’en parler! Au début je cherchais des BL normaux dans le sens « romantiques » et mignon mais de plus en plus je cherche de la qualité qui s’éloigne du fan service, comme toi. C’est très différents d’histoires homosexuelles présentées dans des séries occidentales. Merci pour tes conseils, j’en ai déjà vu certains mais d’autres nom donc je les note 😁

      Je suis totalement d’accord par rapport à ce que tu dis concernant certaines séries comme TharnType. Je me souviens avoir vu la série en entier et ensuite m’être retrouvé perplexe en me questionnant « mais qu’est-ce que j’ai regardé ?? ».

      A vrai dire je suis en train d’écrire un article sur les BL ou j’explique un peu ce que je ressens par rapport à cela, et je le retrouve vraiment dans ce que tu dis. Il y a beaucoup de choses qui posent problème, et surtout dans les Bl thaïlandais mais pas que. Heureusement que des dramas comme ITSAY sortent du lot ! Les scènes de rapport sexuelles ne me dérangent pas si elles sont utiles à l’histoire, consentantes et filmées de manière saines et non dans le but de faire fantasmer un public. Si on nous montre deux personnes qui s’aiment et font l’amour oui, si c’est pour montrer deux corps d’hommes nus alors c’est non. Voilaaa, bonne visite du blog 😋

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s