Avis dramas, Dramas, Taïwan

[Tw-drama] — Lost Romance, ou comment se moquer des clichés romantiques

Ma note : 16,5/20

Que dire ? Si je regarde en ce moment de plus en plus de thrillers ou des dramas tranche de vie, Lost Romance vient de confirmer que les histoires d’amour, avec leurs clichés, peuvent toujours me faire le même effet qu’autrefois ! Loin d’être parfait, ce drama reste une bonne surprise que j’ai dévoré avec beaucoup de plaisir. C’était vraiment un petit échappatoire, que j’ai peut-être regardé trop vite 😉

Diffusé entre juin et octobre 2020 (heureusement que je n’ai pas regardé cette série en cours de diffusion), Lost Romance retrace l’histoire de Zhen Xiao En (Vivian Sung) une jeune femme travaillant dans une petite maison d’édition qui publie des histoires à l’eau de rose. Peinant à arrondir ses fins de mois Xiao En et sa meilleure amie trouvent du réconfort en la personne de He Tian Xing (Marcus Chang), le beau PDG d’à côté qu’elles espionnent régulièrement. Un jour, Zhen Xiao En se retrouve transporté dans un roman romantique qu’elle est chargé d’éditer, PDG, tu es si vilain. Elle va y rencontrer Si Tu Ao Ran (Marcus Chang), le PDG autoritaire de l’histoire, ressemble comme deux gouttes d’eux à He Tian Xing. Zhen Xiao En va portant réaliser que leur personnalités sont opposées. Et elle n’est pas au bout de ses surprises : elle va très vite découvrir qu’elle est en réalité la méchante de l’histoire et non l’héroïne…

Au coeur d’un roman à l’eau de rose : clichés romantiques à gogo

Une héroïne qui se retrouve plongée dans une histoire n’est pas l’idée la plus innovante du siècle. Beaucoup de spectateurs ont d’ailleurs comparé Lost Romance avec The Romance of Tiger and Rose, un drama chinois de 2020 également. Ayant vu les deux, je peux dire que si l’idée de base est en effet similaire, les deux dramas prennent des directions totalement opposés et les comparer ne servirai à rien. En plus, la fin de Lost Romance est bien mieux que celle de The Romance of Tiger and Rose ! Dans notre drama taïwanais, l’héroïne rêve de romance et fantasme sur les beaux PDG : son arrivée dans le roman romantique va lui permettre en quelque sorte d’assouvir ses désirs. J’adore la façon dont les scénaristes ont détourné un nombre incalculable de clichés romantiques, que ce soit au niveau des actions ou des dialogues. Chaque personnage, surtout au début, est poussé à l’extrême. Chu Chu (Snowbaby), l’héroïne originelle, fragile et douce, est insupportable à minauder en permanence, dans le but d’attirer l’attention du PDG. Si Tu Ao Ran quant à lui est le modèle parfait du PDG autoritaire froid et arrogant, qui va inévitablement tomber sous le charme de Chu Chu. Ao Ran m’a fait beaucoup rire. Même lorsque les personnages dévient peu à peu du scénario originel et révèlent un autre visage, leur côté cliché persiste toujours Les répliques de Si Tu Ao Ran sont excellentes (je me souviens du moment où il s’adresse à Xiao En en l’appelant « femme »). De plus, le drama nous offre beaucoup de références à d’autres dramas romantiques, notamment coréens (Descendant of the Sun ou Secret Garden) ou chinois (Meteor Garden). C’était avec un réel plaisir que j’ai vu tout ces clichés être moqués et ridiculisés. Le meilleur dans tous cela est que notre héroïne, en tant que spécialiste, arrive à prévoir les actions des personnages. Xiao En a un véritable impact dans le roman et va réussir à le changer et le façonner à sa guise, ce que j’ai beaucoup aimé.

Petit kabe don inévitable

Mais vers le milieux du drama, l’idée des clichés dont il faut se moquer semble s’échapper des mains des scénaristes. Zhen Xiao En qui n’est pas un cliché le devient peu à peu. J’avais d’un coup du mal à savoir si les clichés présentés étaient là pour être moqués ou bien si c’était le drama lui-même qui nous sortait des clichés. Je pense à la scène de l’épisode 12 (ou l’épisode 12 entier d’ailleurs) dans laquelle Ao Ran est enfermé puis menacé. Nos deux héros se retrouvent à se confesser l’un à l’autre à un moment improbable et Xiao En fait du grand n’importe quoi en devenant totalement impuissante alors que Ao Ran semble d’un coup doté d’une fore surhumaine. C’était vraiment gênant à vrai dire. On ne sait plus si c’est satirique ou non et cela m’a un peu énervé, tout semblait trop dramatique. Même maintenant je n’arrive pas à savoir si c’était du « vrai » cliché ou bien du « faux ». Le rythme au milieux du drama est plus lent, on accorde parfois beaucoup d’importance à Chu Chu qui m’étais de plus en plus insupportable. J’avais beau savoir qu’elle était un cliché, elle me tapait vraiment sur les nerfs.

A cause de cela, j’ai commencé à moins apprécié le drama, et la note prévu était plus basse. Mais c’était sans compter la fin, ou plutôt devrais-je dire la dernière partie. Ce drama n’est complet qu’avec la dernière partie. Tout nous semble enfin plus clair. Si je trouvais l’héroïne perdue au milieu de la série, devenant elle-même un cliché, je la retrouvais enfin dans le monde réel avec beaucoup de plaisir. D’ailleurs, son comportement diffère légèrement dans le roman, puisqu’elle sait que ce n’est pas la réalité ! Mais surtout, nous avions le retour de He Tian Xing, personnage sur lequel je reviendrai après mais que j’ai adoré. J’ai tellement aimé les moments du monde réel à la fin que je regrette qu’il n’y en ai pas eu plus, les scénaristes auraient pu raccourcir les passages dans le monde du roman pour allonger ceux du monde réel. Il y a des choses qui ne sont pas bien passés au début du drama, comme la scène de la douche (encore !!) ou celle du drone (j’étais assez choquée au début je l’avoue), mais elles ont finalement eu un certain sens à la fin (j’adore la façon dont l’utilisation du drone est détournée dans les derniers épisodes, comme un retour de bâton).

Famille He (et le garde du corps …. est-il amoureux de Ming Li ? Grande question)

Outre l’histoire d’amour, nous avons également toute l’histoire de famille He. Et quelle famille ! Entre He Ming Li (Kelly Liao), la soeur froide et avide de pouvoir, He Tian Jian (Jason Hsu), le frère naïf qui n’est pas capable de prendre des décisions et la mère pleurnicharde, nous étions servi. Toute la famille se ligue peu à peu contre He Tian Xing, chacun est prêt à tout pour prendre le pouvoir dans l’entreprise. He Tian Xing est blessé et pendant ce temps, les deux frères et soeur s’entretuent. J’ai apprécié l’évolution des personnages et voir leur relation se dégrader peu à peu. On comprend certains personnages tels que He Ming Li, aux fur et à mesure (je l’ai même un tout tout tout petit peu apprécié à la fin). Même si parfois j’avais hâte de connaitre la suite dans le monde du roman, l’histoire de famille dans le monde réel reste importante et ne prend pas non plus (trop) le pas sur le reste.

J’ai également beaucoup aimé les différentes amitiés dans Lost Romance. Le trio féminin dans le monde du roman était très drôle et j’adore la façon dont la personnalité de Susan / Su Shanna (Kiki Chen) change d’un monde à l’autre. Mais c’est surtout l’amitié entre Xiao En et Chun Tian (Pii Liu) dans la réalité qui m’a vraiment touché. Chun Tian est de bon conseil et soutient son amie jusqu’au bout !

J’ai bien aimé les musiques de ce drama, principalement celles chantées par Marcus Chang qui a une belle voix chaude. Ma préféré est « Tonight I’m Here » mais puisque la chanson n’a pas été créée pour le drama je ne vais pas la mettre ici. A la place :

Une romance qui garde le cap malgré des petites incohérences

La romance est au coeur de cette histoire que je ne conseillerai donc pas aux allergiques aux histoires d’amour. Malgré des points négatifs, j’ai beaucoup aimé cette romance dans sa globalité.

Nous avons d’abord Zhen Xiao En, interprété par Vivian Sung. J’aime beaucoup cette actrice que j’ai déjà vu dans le drama chinois Proud of Love ainsi que dans le film Our Times. Elle incarne avec beaucoup de dynamisme et de naturel le personnage de Xiao En. Malgré des petits moments clichés, j’ai trouvé qu’on peut vraiment s’identifier à cette héroïne, drôle et attachante. D’un autre côté nous avons, dans le monde du roman, Si Tu Ao Ran interprété par le charismatique et élégant Marcus Chang. Bien qu’ayant une préférence pour He Tian Xing (que je regardais littéralement de cette façon : 😍), Si Tu Ao Ran a su me toucher alors même qu’il est à la base qu’un héros cliché ! La façon dont il change petit à petit en s’éloignant du script de l’histoire était assez intéressante.

Néanmoins, malgré cela, j’ai eu beaucoup de mal à apprécier totalement cette romance car je n’arrivais tout simplement pas à comprendre pourquoi Xiao En tombait amoureuse de Ao Ran. Parce qu’il ressemble à Tian Xing ? Pour moi ce n’est pas une excuse car elle ne connait pas non plus la personnalité de Tian Xing, elle ne lui a jamais adressé la parole. J’avais l’impression que son amour était, surtout au début, juste une façon d’assouvir son fantasme de sortir avec un PDG et cela m’a assez dérangé. On ne comprend strictement pas ce qu’elle aime chez Ao Ran, pourquoi dès le tout début elle persiste à vouloir chasser Chu Chu. A part une volonté de devenir l’héroïne je ne vois pas d’autre raison. Cela m’a vraiment embêtée car je n’arrivais pas à trouver et ressentir l’amour entre les deux héros. J’ai donc trouvé que sa relation avec Qing Feng était plus belle dans le sens où elle va vraiment l’aimer (en tant qu’ami évidemment) pour ce qu’il est et non pas pour un quelconque fantasme qu’il représente. Puisqu’on parle de Qing Feng j’ai aimé son histoire (je ne m’y attendais pas !) et la façon dont Xiao En va l’aider après son retour. Bizarrement je n’ai pas eu un coup de coeur absolu pour le personnage mais il m’a un petit manqué dans le monde réel tout de même 🙂 Pour le bien-être de mon visionnage, j’ai enfoui mes objections bien au fond de moi, en essayant de croire le plus possible en l’amour des héros. Je suppose que ça n’a pas trop mal marché puisque je ne me suis pas arrêtée !

Qing Feng

J’ai adoré voir l’évolution de Si Tuo Ao Ran qui, malgré les clichés intrinsèques à son personnage, s’humanisait de plus en plus. L’alchimie entre les acteurs est présente, il n’y a pas de doute ! Marcus Chang (cet homme à 37 ans !) et Vivian Sung sont amis dans la réalité et cela crève l’écran. On nous offre de très beaux baisers vraiment vraiment réalistes (pas de doute, nous avons affaire à un drama taïwanais 😆). J’aimerais beaucoup revoir ce duo acteurs dans un autre drama 😉 Le triangle amoureux avec Qing Feng ne m’a pas dérangé, car même si j’aimais beaucoup ce second lead, il ne m’apparaissait jamais comme un véritable obstacle, tant Xiao En semblait obsédée par Ao Ran. J’ai adoré son amitié avec chacun des deux héros et j’aurais aimé encore plus de bromance entre lui et Ao Ran. C’est plutôt le triangle amoureux avec Chu Chu qui a commencé à me courir sur le haricot. Ao Ran met beaucoup de temps à se défaire d’elle, on lui accordait trop de temps à l’écran à mon goût.

Mais la romance entre Xiao En et Ao Ran n’est rien comparé à celle entre Xiao En et Tian Xing. Les cinq derniers épisodes étaient pour moi tellement bons et si satisfaisants. J’adore le personnage de He Tian Xing qui pourrait lui aussi être un cliché mais qui ne l’ai pas du tout. Le personnage est très humain, il a un dur passé mais n’a pas ce traumatisme cliché, il n’est pas arrogant ou autoritaire ni très froid. Il est vraiment adorable, chaleureux. J’ai fondu pour lui, pour son sourire. A force de voir Ao Ran on oubliait He Tian Xing mais redécouvrir le personnage à la fin et voir à quel point il est différent de Si Tu Ao Ran était génial. Leur nouvelle romance était plus belle, plus naturelle et encore plus sincère. Ici, je pouvais voir davantage pourquoi chacun tombait amoureux de l’autre, ici les personnages n’étaient plus du tout clichés. J’ai adoré la façon dont Xiao En repousse d’abord Tian Xing, pour rester fidèle à Ao Ran. Si elle avait sauté sur Tian Xing, je trouve que cela aurait voulu dire qu’elle n’aimait pas vraiment Ao Ran et qu’elle aimait vraiment les deux juste pour leur physique ou son fantasme. Je me suis demandée quelle fin les scénaristes allaient nous proposer, si j’allais être satisfaite. La réponse est oui ! Totalement satisfaite ! On comprend véritablement ce qui s’est passé dans la réalité et le roman, et la fusion des deux héros à la fois identiques et différents est très bien expliquée.

Hop hop petit MV

Lost Romance est un donc un drama imparfait que j’ai critiqué de nombreuses fois pendant mon visionnage, mais il est aussi original et drôle à sa façon. Il nous offre une romance tellement attachante que j’ai adoré et je ne peux pas mettre de note plus basse. Il est clair que ma petite dose de romance quotidienne va me manquer 😉


Sources images : 2, 3, 4

2 réflexions au sujet de “[Tw-drama] — Lost Romance, ou comment se moquer des clichés romantiques”

  1. Oh, je suis contente que tu l’aies aimé ! 😍 Je te rejoins sur beaucoup de points, mon visionnage n’a pas été de tout repos et je l’ai aussi beaucoup critiqué ! Mais comme tu l’as dit, comme je l’ai ressenti, une fois que le drama est complet, il prend un autre sens. On le comprend davantage. Je me suis beaucoup attachée aux personnages et à cette romance pas comme les autres, alors même qu’elle prend la route des clichés.

    Enfin bref, me voilà relancée ! 😅 Je suis contente que tu n’aies pas été déçue, mais aussi de voir que je ne suis pas la seule à avoir ressenti ce changement sur la seconde partie ! 😂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s