Avis dramas, Corée, Dramas

[K-drama] — Save Me, Seo Ye Ji est piégée dans une secte

Ma note : 16/20

Mon visionnage de Save Me avait commencé après celui de Flower of Evil. Je voulais à tout prix voir un autre thriller et l’histoire de Save Me ainsi que son casting (Woo Do Hwan et Seo Ye Ji font parti de mes acteurs préférés) m’alléchaient énormément. Save Me n’est pas un drama facile à regarder, c’est peut-être pour cela que j’ai mis autant de temps à le terminer. Ce drama n’en reste pas moins incroyablement terrifiant dans sa façon de dépeindre le pouvoir d’une secte ainsi que ses actes horribles sur les individus.

Sang Mi et ses camarades de classe

Ce drama de 2017 est adapté du webtoon Out of The World (Jo Geum-san) et commence avec l’arrivée de la famille Im dans la petite ville de Mooji. Im Sang Mi (Seo Ye Ji) et Im Sang Jin, les enfants, sont jumeaux. Au lycée, Sang Mi va faire la rencontre de quatre garçons : Sang Hwan (Ok Taec Yeon), le fils du gouverneur de la ville, Dong Chul (Woo Do Hwan), Jung Hoon (Lee David), fils d’un petit policier local en enfin Man Hee (Ha Hoe Jung). Suite à des problèmes familiaux, le père spirituel de la soit disante Eglise de Goosunwon va se proposer d’aider les Im. Cependant, la famille de Sang Mi va très vite être happée dans cette secte, tandis que celle notre héroïne restera consciente du danger qu’ils courent. Plusieurs années plus tard, les quatre camarades de lycée de Sang Mi seront seront seul espoir pour la faire sortir de la secte, alors que la ville entière semble corrompu ou ignorante de la situation.

Un drama d’un réalisme terrifiant

Je suis ressortie de mon visionnage avec l’impression de m’être pris une claque. Je crois que Save Me est un des dramas qui m’a le plus terrifié, ou plutôt mis très mal à l’aise, car on sait très bien que les sectes existent. Les monstres de ce drama sont de vrais humains, et quand les masques tombent et que chaque personnage révèle sa personnalité, je sentais les frissons (surtout des frissons de dégoût PROFOND) me parcourir tout le corps. Les meurtres, les agressions sexuelles, la pédophilie, les viols, la drogue, le vol : vous trouvez de tout à Goosunwon, ce fameux endroit censé être un paradis avant de monter sur le soit disant Arche du Salut.

L’histoire se met en place progressivement, et j’avoue avoir eu un peu de mal à rentrer dedans. J’ai trouvé les premiers épisodes parfois un peu trop lents mais ils n’en restent pas moins essentiels : il réussissent à nous faire comprendre comment la famille Im va être détruite et va progressivement s’enfoncer dans cette secte. Les premiers épisodes posent toutes les bases de la série et nous présentent chacun des personnages (et il y en a beaucoup). Après l’éllipse temporelle, le rythme s’accélère de plus en plus et les 4 derniers épisodes étaient palpitants. Le suspense et la tension sont omniprésents. La réalisation soignée ainsi que l’ambiance sombre, presque sale, aident à nous plonger dans l’histoire.

Save Me réussi brillamment ainsi à nous faire comprendre tout le mécanisme sectaire. Comment des familles et des individus se retrouvent-ils embrigadés ? Comment les chefs de ces organisations religieuses profitent-ils de la faiblesse de chacun pour assouvir leurs désirs les plus immondes (désirs sexuels, soif d’argent) ? Le thème de la secte est d’autant plus important et marquant puisque la Corée du Sud est un pays dans lequel ces organisations sont très présentes. Pendant tout le drama je ne cessais de m’interroger, me demandant si moi aussi j’aurais pu subir ce lavage de cerveau. D’un point de vu extérieur, on se dit que tout le monde est fou. Mais si nous étions à leur place ? Les scénaristes du drama ont vraiment fait un énorme travail autour de la psychologie des personnages, rendant le tout extrêmement réel. Le malheur qui s’abat sur la famille Im est une bénédiction pour Goosunwon qui l »utilise à son avantage. Cela va de même pour le malheur ou le désespoir de chacun dans la secte.

Sang Mi et le père spirituel

Im Sang Mi est un personnage incroyable. J’adore l’actrice Seo Ye Ji (découverte dans It’s Okay to Not Be Okay) et elle ne m’a aucunement déçue dans Save Me. Elle arrive a faire passer tellement d’émotions dans son regard ! Son désespoir, sa rage, sa volonté de vivre et de sauver sa mère ainsi que son courage m’ont énormément marqué. Je l’admire beaucoup. Elle garde la tête hors de l’eau pendant des années, alors qu’elle voit sa famille perdre la tête et s’enfoncer dans cette religion qui n’en est pas une. Son père devient horrible, en répétant agir pour son bien. Elle en arrive à le haïr, et je trouve cela terrible. Heureusement que sa mère est sa lueur d’espoir. Je profite pour dire que les acteurs des deux parents Im, Jung Hae Kyun et Yoon Yoo Soon, étaient très bons !

Grâce à la présence de notre héroïne qui reste consciente, puis également grâce à l’infiltration de Dong Chul et celle d’une journaliste, nous pouvons observer la façon dont la secte s’y prend pour répandre son idéologie (et récolter l’argent). Les cours, les séminaires (chers), les sortes de « messes »…. Et surtout le père spirituel (Jo Sung Ha). Personnage horrible, il reste très intelligent et sûr de sa prestance ainsi que de l’effet qu’il a sur les fidèles. Il sait séduire la foule et les manipuler. Le personnage est répugnant, ses motifs sont à vomir. Les autres apôtres sont tous aussi exécrables. L’apôtre Jo est le personnage que j’ai le plus haï. Avide d’argent, il profite de la secte pour se remplir les poches et satisfaire ses désirs sexuels. Le personnage ne croit pas à la religion, mais il sait très bien cacher son jeu et corrompre les autres. L’acteur Jo Jae Yoon qui l’interprète (j’avais déjà bien détesté son personnage dans Descendant of The Sun) était par contre excellent ! Enfin, nous avons le bras droit du père spirituel, l’apôtre Kang, femme mystérieuse qui se veut rassurante au début mais qui nous met vite mal à l’aise. C’est un personnage plus ambigu, dont les motifs nous sont compliqués à saisir. On comprend vite cependant que, contrairement à l’apôtre Jo, elle est totalement investie dans cette religion à laquelle elle croit dur comme fer.

Sang Mi et l’apôtre Jo

Save Me fait donc un sans faute dans sa façon de décrire une secte et ses mécanismes. Toutefois, le drama n’échappe pas à certaines lenteurs et à des épisodes un peu plus creux que d’autres ou alors assez répétitifs, surtout pendant les passages où Sang Mi tente de faire entendre raison à son entourage. A partir du moment où elle se décide à « jouer le jeu » j’ai trouvé que le drama reprenait un peu du poil de la bête 😅

Un sauvetage mis à mal par une corruption omniprésente

Prisonnière de la secte pendant trois longues années, Sang Mi va un jour retomber par hasard sur ses anciens camarades de classe et réussir à appeler au secours. La simple scène durant laquelle Sang Mi prononce les mots « sauvez-moi » suffit à nous faire réaliser l’horreur de sa situation. Nos quatre amis vont alors faire de leur mieux pour secourir Sang Mi et vont en même temps recréer des liens qui avaient été coupé suite à un accident au lycée.

Han Sang Hwan est un personnage que j’ai apprécié. Il a fait des erreurs au lycée et va tout faire pour les réparer en tirant Sang Mi hors de la secte. Il essaye souvent de passer par les moyens légaux mais il va vite voir que cela ne fonctionne pas. Le sauvetage de Sang Mi va aussi lui permettre de découvrir les secrets de son père et j’avais de la peine pour lui. Ok Taec Yeon était très bon dans son rôle. Cependant, son jeu paraît bien fade lorsqu’il partage l’écran avec Woo Do Hwan ! 🤩 Cet acteur découvert dans The King : Eternal Monarch est un énorme coup de coeur. Woo Do Hwan est parfait dans ce drama qui a lancé sa carrière. Il dégage un tel charisme, un tel aura à l’écran, il me captive ! Et en plus d’adorer l’acteur j’ai aussi adoré son personnage (je voulais qu’il ai plus de scènes 😂 ). Dès le début, on nous montre que Dong Chul a une vie très dure mais malgré cela il garde la tête haute, jusqu’à l’incident au lycée qui va briser pendant plusieurs années son amitié avec Sang Hwan. Je trouve Dong Chul tellement courageux et malgré toutes ses misères, il va quand même se mettre en danger pour sauver Sang Mi. Il va en effet infiltrer la secte et en découvrir tous les secrets, afin d’aider ses amis et Sang Mi depuis l’intérieur. J’aurais aimé encore plus d’interactions entre lui et notre héroïne. A vraie dire j’adorerais un drama avec Seo Ye Ji et Wo Do Hwan en tête d’affiche !

Dong Chul et Sang Hwan

Les deux autres amis, Jung Hoon et Man Hee, nous apparaissent d’abord comme les moins courageux et ils apportent une touche d’humour au drama. Ils vont se révéler être très braves et vont beaucoup mûrir au cours de l’histoire. J’ai beaucoup aimé l’amitié entre nos quatre amis, j’aurais aimé avoir plus de passages, notamment à la fin, entre Sang Hwan et Dong Chul (oui j’ai un faible pour les bromances) et entre Sang Mi et les quatre garçons. Car finalement, piégée dans la secte, elle n’a pas beaucoup de contact avec eux.

Toutefois, les plans de notre quatuor vont très vite être mis à mal, et pas seulement à cause de l’organisation religieuse et de ses membres. Beaucoup de personnes influentes dans la ville de Mooji se révèlent être très corrompues. Le gouverneur de la ville et père de Sang Hwan est en fait abominable, totalement avide de pouvoir. Les policiers semblent tous véreux, cherchant simplement à gagner le plus d’argent possible. J’étais cependant surprise de voir Lee Kang Soo, détective du département de police de Mooji, changer de comportement vers la fin du drama. Je pensais qu’il resterait pourri jusqu’au bout, mais il va également faire sa petite enquête sur la secte, fortement poussé par Sung Hwan. Par ailleurs, certains personnages corrompus ne sont pas méchants, à l’image du père de Jung Hoon qui se repent à la fin.

Je n’ai pas résisté à mettre un MV de mes chouchous

Save Me est donc un drama que j’ai apprécié et qui était aussi intéressant que stressant. Certains passages un peu lents et une fin un peu trop courte l’ont empêché de devenir un vrai coup de coeur, mais c’est un drama que je conseille fortement aux amoureux des thrillers ainsi qu’aux fans de Seo Ye Ji et Woo Do Hwan !


Sources photos : 2, 3, 4

1 réflexion au sujet de “[K-drama] — Save Me, Seo Ye Ji est piégée dans une secte”

  1. Ce n’est vraiment pas un drama facile à regarder, malgré tout, j’ai essayé de le voir le plus vite possible pour ne pas avoir à retourner dans une telle ambiance ! 😅

    Et puis que dire de Woo Do Hwan, on voit vraiment toute l’étendue de son talent dans ce drama ! Les scènes avec sa grand-mère (et ce qui arrive malheureusement) m’ont vraiment touché ! 🥺

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s