Avis dramas, Corée, Dramas

[K-drama] — Tomber amoureux d’un robot dans I’m Not a Robot

Ma note : 16,5/20

I’m Not a Robot est une de mes comédies romantiques coréenne préférée ! Avec des taux d’audience assez bas en Corée, ce drama de 2017 a été mieux reçu à l’international. I’m Not a Robot n’est pas extraordinaire, mais il réussi à apporter une touche de science-fiction à une romance, ce que peu de dramas ont fait. Je dois avouer que lorsque je l’avais visionné (pendant une période de partiels, quel mauvais choix) j’avais été bien addicte.

Kim Min Kyu (Yoo Seung Ho) est un jeune homme très riche et propriétaire d’une grande entreprise. Cependant il vit seul depuis plusieurs année à cause d’une maladie : il ne peut pas toucher les êtres humains sous peine d’avoir une sorte de réaction allergique très dangereuse pour sa santé. Très solitaire, Min Kyu va contacter une équipe de scientifiques mettant au point un robot censé se rapprocher le plus possible d’un être humain. L’équipe de chercheurs va accepter d’envoyer leur robot, AG-3, chez Min Kyu, pour lui tenir compagnie. Cependant, juste avant la livraison, le robot à un problème. Le chef de l’équipe de scientifiques va donc contacter son ancienne petite amie et modèle du robot, Jo Ji Ah (Chae Soo Bin), pour lui demander de les dépanner en se faisant passer pour AG-3 pour quelques jours…

Ayant vu le drama il y a déjà quelques temps, j’ai un peu du mal à remettre dans l’ordre toutes mes pensées, je m’excuse pour le potentiel aspect brouillon de cet avis 🙂

L’intelligence artificielle peut-elle remplacer l’humain ?

Bien qu’avant tout une comédie romantique, j’ai trouvé que I’m Not a Robot avait bien abordé le sujet de la robotique et la partie science-fiction de l’histoire était vraiment un plus.

Pendant tout le drama, la question « le robot peut-il remplacer l’humain ? » plane. Les scénaristes ne ne nous prennent pas la tête en accentuant sur la question et préfère donner libre cours à l’humour mais il réussissent malgré tout à poser les enjeux de la robotique et Intelligence Artificielle.

Pour notre héros, qui ne peut pas s’approcher des humains sous peine d’être malade, la robotique semble être le seul moyen d’avoir une vie sociale en quelque sorte. Sauf que dans I’m Not A Robot, c’est un humain qui prend la place du robot, dès le début. Min Kyu va tomber amoureux de ce qu’il croit être un robot, alors que ce n’en est pas un. Désespéré par ses sentiments qui n’ont pas lieu d’être, il va désactiver le robot. Un robot ressemblant trop aux humains serait donc dangereux. Mais un robot peut-il être exactement comme un humain ? La réponse du drama est non. Car lorsque le vrai robot, AG-3 revient, rien n’est pareil. Trop froide, trop parfaite. Elle a perdue cette humanité, croit le héros, qu’elle n’a en fait jamais eu. Je trouve que Chae Soo Bin, sans avoir un jeu d’acteur époustouflant, a bien su marquer la différence entre son rôle de robot et son rôle d’humaine.

La vraie AG-3 et la fausse AG-3

Alors que Min Kyu se questionne sur son amour pour un robot, on ne peut s’empêcher d’avoir de la peine pour lui. Je me souviens à quel point c’était terrible pour lui. Je me suis beaucoup attaché à ce personnage qui vivait dans un solitude terrible mais son expérience avec AG-3 lui a permis de s’ouvrir aux autres. Je ne suis pas une très grande fan de Yoo Seung Hoo mais je l’ai apprécié dans ce rôle.

J’ai trouvé également intéressante l’idée de la maladie qui est pour moi une sorte de métaphore ces personnes qui ont parfois peur des autres, peur de la société, qui ont du mal à communiquer ou à être « sociables », chose qui n’est pas nécessairement aisée. On se rend compte à quel point certains ont tendance à repousser ceux qui sont seuls ou peut-être moins avenants car timides…. C’est en allant vers eux qu’on peut les aider, non l’inverse. Croyant que Jo Ji Ah est un robot, Min Kyu n’a donc pas d’allergie…. tout est dans la tête ! La maladie de Min Kyu est comme une métaphore de la solitude, tout simplement. I’m Not a Robot prouve que rien n’est comparable à la présence humaine, et ce qui va faire guérir notre héros, ce ne sont pas tous ces robots, androïdes et intelligences artificielles, mais ce sont les humains. Et j’aime beaucoup le fait que ce n’est pas seulement notre héroïne qui va l’aider, sous sa forme humaine ou de robot, mais aussi tous les scientifiques qui vont se lier d’amitié avec lui.

Romance, humour et légèreté

Tout en abordant des questions plus profondes, le drama ne se détache pas de son humour et de sa légèreté. Je me souviens des premiers épisodes, lorsque AG-3 arrive pour la première fois chez le héros. On a une quantité de situations toutes plus cocasses les unes que les autres et c’était vraiment génial. Jusqu’à la fin d’ailleurs, même dans les épisodes plus dramatiques, l’humour reste présent. La réalisation très coloré et les OST que j’avais beaucoup aimé apportent une vraie charge d’ondes positives.

Words of My Heart par Kim Yeonji

La romance est absolument adorable. Je ne suis pas une grande fan des deux acteurs je l’admets mais ici le duo fonctionnait très bien. Chacun des deux personnages m’a beaucoup touché. D’abord notre héros avec sa maladie, sa solitude et son passé difficile. AG-3 va être sa bouée de sauvetage. Jo Ji Ah quant à elle a du mal avec toutes ses expériences ratées (par contre ses expériences sont assez inutiles mais dans le drama ça passe bien et c’est plus drôle qu’autre chose). Elle va petit à petit tomber amoureuse du héros (qui, oh, comme par hasard, est sûrement la seule personne intéressée par ses expériences), comprendre sa solitude (et abandonner ses préjugés sur sa froideur) et faire de son mieux pour l’aider. On a vraiment de jolies scènes entre eux, c’est un vrai healing drama. Je regrette que la révélation sur l’identité de AG-3 ai mis autant de temps à arriver mais d’un autre coté j’adore l’idée que Min Kyu se lie d’amitié avec notre héroïne (en tant qu’humaine) un peu avant les révélations. Il l’aime vraiment, qu’elle soit AG-3 ou Jo Ji Ah et c’est pour ça que cette « trahison » (involontaire) va le blesser profondément. Heureusement tout se termine bien 😉

Les histoires et personnages secondaires étaient sympathiques mais pas non plus incroyables. L’équipe d’ingénieurs me faisait rire et j’aimais beaucoup leur amitié avec notre héros mais je n’ai pas eu de coup de coeur pour le bande. De même, tout ce qui se passait dans l’entreprise était parfois un peu pénible, mais je ne me suis jamais non plus ennuyée et c’est déjà ça.

I’m Not a Robot est clairement un drama que je recommanderai à une personne qui cherche une bonne petite comédie romantique !


Source image : 2

1 réflexion au sujet de “[K-drama] — Tomber amoureux d’un robot dans I’m Not a Robot”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s