Avis dramas, Corée, Dramas

[K-drama] — Messages positifs et lenteurs dans Run On

Ma note : 14/20

Run On est un drama don’t j’avais beaucoup entendu parler et son synopsis m’attirait beaucoup : j’aime les histoires tranche de vie avec des relations bien développées. Le problème c’est que dans un drama tranche de vie, les personnages sont l’essence même du drama. Or, dans Run On, je me suis très peu attachée à la majorité des personnages. C’est ce qui a rendu mon visionnage presque pénible vers la fin et c’est dommage car j’avais bien aimé le début.

Diffusé entre décembre 2020 et février 2021, Run On retrace le parcours de Ki Sun Gyeom, un athlète en fin de carrière et Oh Mi Joo, une traductrice travaillant dans le cinéma. A la suite de quelques rencontres fortuites, Mi Joo et Sun Gyeom vont apprendre à se connaître et à travailler ensemble pendant quelques temps. Seo Dan Ah est la directrice d’une agence de sport qui s’occupe entre autre de Sun Gyeom. Elle va un jour être intéressé par les tableaux d’un jeune étudiant, Lee Young Hwa, qu’elle va rencontrer pour lui commander une oeuvre. Ce dernier va tomber amoureux de Dan Ah. Nos deux couples vont-ils arriver à affronter les différents obstacles de la vie ?

Quand l’athlète rencontre la traductrice

S’il y a une chose que je dois retenir de Run On c’est bien Ki Sun Gyeom. Dès le début, son personnage m’a intrigué et je me souviens bien de la fin de l’épisode un. J’ai tout de suite compris que ce héros n’allait pas être le personnage masculin habituel. C’est vraiment son côté unique et atypique qui a été pendant toute la série ma plus grande motivation pour poursuivre. Ki Sun Gyeom est un personnage droit, très sincère (il dit ce qu’il pense) mais pas forcément très doué côté relationnel. Il avait parfois des remarques ou prenait des décisions qui semblaient un peu à côté de la plaque, mais c’est vraiment ce qui fait tout son charme. J’ai même parfois pensé qu’il avait peut-être une légère forme d’autisme, dans tous les cas sa différence était très appréciable ! Je l’admirais vraiment beaucoup, sans cesse à se battre pour rétablir la vérité concernant les actes malveillants des autres athlètes et pour protéger Kim Woo Shik, Oh Mi Joo ou sa soeur. Même s’il apparaît parfois inexpressif, en réalité il n’est pas du tout froid. D’ailleurs, j’adore quand son personnage souris, ça fait vraiment chaud au coeur. Ki Sun Gyeom est une personne qui a traversé de nombreuses difficultés et le voir enfin faire ce qu’il aime au fil de l’histoire est si réjouissant !

De toutes les choses que j’ai aimées, pourquoi ne me suis-je jamais aimé moi-même ?

Ki Sun Gyeom

Im Shi Wan est un très bon acteur, il a su parfaitement se glisser dans les bottes de Ki Sun Gyeom (et j’ai adoré le voir incarner une sorte de malfrat lorsqu’Oh Mi Joo s’imaginait les films dont elle s’occupait de la traduction). Je trouve qu’il arrivait bien à faire passer des émotions juste par des regards, j’aime ses intonations de voix et sa façon de dire ses répliques (je sais c’est un peu bizarre dis comme ça ^^).

Run On tourne autour de la relation de Ki Sun Gyeom et Oh Mi Joo, notre héroïne. Je l’ai elle aussi apprécié mais j’ai été moins convaincue par le jeu de l’actrice, Shin Se Kyung. Elle n’était pas mauvaise, mais j’avais l’impression qu’il manquait un petit quelque chose. De même, si j’ai beaucoup le personnage de Mi Joo, certaines de ses décisions m’ont un peu énervé. A vrai dire, parfois je ne comprenais pas du tout ou elle voulait en venir, et certains dialogues me paraissaient n’avoir ni queue ni tête. Je ne devais pas être très concentrée mais tout de même ! En tout cas, Mi Joo est une femme qui s’affirme et ça fait plaisir. J’ai adoré sa passion pour son métier, sa façon de tout le temps placer des références cinématographiques dans les conversations et d’initier Ki Sun Gyeom à cet art. Avoir un traductrice en tant qu’héroïne était un point positif, c’était très agréable de découvrir un petit peu les coulisses du milieux.

Ki Sun Gyeom & Oh Mi Joo — E.T. ?

Cela m’amène donc à parler de notre couple principal. Je l’ai vraiment apprécié, surtout au début, car vers la fin le rythme s’est essoufflé. Leur relation se développe lentement mais sûrement, on les voit vraiment se découvrir par le biais de nombreuses conversations et ça fait vraiment plaisir. Dans beaucoup de comédies romantiques nos héros semblent parfois tomber amoureux l’un de l’autre sans vraiment se connaître. Ici, on les voit véritablement s’ouvrir l’un à l’autre, au point de développer leur propre private joke, ce qui était très drôle ! Ils ont une vraie complicité et une alchimie vraiment mignonne. Pourtant, vers la fin, il m’a manqué quelque chose. Comme si une étape n’avait pas encore été franchie. J’avais l’impression de ne pas avoir assez vu leur quotidien à tous les deux pour être totalement conquise. Ils étaient ensemble sans vraiment l’être. Je pourrais comparer avec d’autres couples comme celui de When The Weather is Nice ou même celui de You Are My Hero. Dans ces deux dramas je trouve que la vie de couple était mieux montrée que dans Run On.

Tu as ton monde et j’ai le mien, mais nous pourrions aligner nos mondes l’un à côté de l’autre, n’est-ce pas ? Alors ne soyons pas déçus l’un par l’autre. C’est impossible à faire. Au lieu de cela, nous allons nous en tenir à ce qui est possible.

Oh Mi Joo

Nos deux personnages sont très différents et ils le savent. J’aime la façon dont Run On met en valeur les différences des individus et montre les concessions et les efforts de chacun pour entretenir (et établir) une relation.

Quand les autres personnages ne font ni chaud ni froid

Oui, c’est très malheureux mais à part Woo Shik que j’ai trouvé adorable et Jun Ji Hyun, le secrétaire de Dan Ah qui me faisait rire, je n’ai pas beaucoup accroché aux personnages secondaires. J’ai même eu beaucoup de mal avec Seo Dan Ah. Je sais, c’est une femme forte, elle s’affirme dans un milieux d’homme, dans une famille qui la dénigre sans cesse et elle fait bien son métier. Mais ce que le personnage est insupportable ! J’ai essayé, vraiment, mais je n’ai pas réussi à l’aimer et l’actrice, Choi Soo Young, ne m’a pas du tout convaincu. Jusqu’au bout Dan Ah est très désagréable avec tout le monde et même si son amitié avec Mi Joo m’a fait rire vers la fin je n’ai pas du tout adhéré à sa romance avec notre peintre étudiant, Lee Young Hwa (Kang Tae Oh). Pour moi, ils n’aillaient juste pas ensemble. Je ne voyais pas du tout d’alchimie, je ne comprenais pas ce que Young Hwa trouvais à Dan Ah. Leur couple avait une originalité que je reconnais, avec Dan Ah qui était très affirmée et Young Hwa plus sensible, comme si les rôles clichés et stéréotypés étaient soudain inversés. Mais tout de même. Vers la fin je passais toute leurs scènes en accéléré et c’est grâce à cela que j’ai réussi à finir le drama.

Young Hwa & Dan Ah

J’ai tout de même apprécié le fait que l’on ait aucun triangle amoureux. Je préfère mille fois avoir deux couples plutôt qu’un triangle voire quadrilatère amoureux insupportable ! C’est simplement dommage de ne pas avoir accroché au couple secondaire qui a une grande place dans l’histoire.

Pour les autres personnages, j’ai plus ou moins apprécié la soeur de Sun Gyeom et la relation qu’elle avait avec son frère. Le père de Sun Gyeom était insupportable avec le reste de sa famille et son changement (positif) vers la fin m’apparaissait presque trop brutal. Je suis heureuse que la question de l’homosexualité ait été abordé dans cette histoire, même si c’était très secondaire (dommage également). C’est la première fois que je vois un personnage gay dans un drama coréen depuis Prison Palybook et Reply 1997 (sans compter les BL coréens évidemment).

Musique et réalisation

La réalisation de Run On est très colorée, c’est vraiment un drama à voir pour le printemps. Je trouve que le drama nous motive par ses citations des fois inspirantes, par sa façon de nous dire qu’on ne doit pas renoncer à ce qu’on aime, qu’on a le droit de s’affirmer et de s’aimer soit-même. Il faut aller de l’avant et c’est ce que font chacun des personnages dans l’histoire. Il y a des jolis messages et je ne peux pas nier cela !

Au niveau des OST, ils étaient agréables à écouter et c’est également un point positif ! Par exemple : « Run To You » de LUCY :

Run On est un drama qui n’a pas vraiment fonctionné avec moi, mais il n’est pas mauvais et si vous aimez les dramas tranche de vie vous pouvez toujours le tenter 😉


Sources images : 2, 3

3 réflexions au sujet de “[K-drama] — Messages positifs et lenteurs dans Run On”

  1. Pour Im Si Wan et son personnage très intriguant, j’ai beaucoup hésité à continuer, mais je n’ai finalement même pas terminé le premier épisode… J’ai du mal avec l’actrice, j’avais déjà arrêté Rookie Historian Goo Hae Ryung pour cette raison. Dommage ! :/

    Aimé par 1 personne

  2. Idem ici, j’ai arrêté en cours de route. La porte n’est pas fermée et j’aimerais lui redonner une chance mais pour l’instant, je trouve ça trop chiant. Et pourtant, je suis plutôt du genre à aimer le contemplatif et le rythme lent.
    Je n’arrive pas à accrocher aux personnages. Le ML est plutôt sympa mais je n’arrive pas à être en empathie avec lui. L’actrice principale m’irrite: elle a toujours la bouche à moitié ouverte (problème d’orthodontie ?) et ça m’éneeeeeeerve.
    Les persos secondaires ne me font ni chaud ni froid (j’ai même très souvent envie de claquer la soeur). Je trouve ça dommage car il y a de très bonnes scènes dans ce que j’ai vu mais je n’y arrive pas. C’est looooooong.
    Donc à voir pour une deuxième chance plus tard mais pas sûr.

    Aimé par 1 personne

    1. Franchement si j’ai réussi à terminer c’est bien parce que j’ai passé la moitié des scènes en accéléré à la fin du drama 😅 et pourtant, comme toi j’aime des dramas avec des rythmes lent mais ici je n’ai vraiment pas réussi à rester accroché ! Il vaut mieux abandonner ou sauter des scènes si tu dois le reprendre, il ne faut pas se forcer 😖

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s