Avis dramas, Corée, Dramas

[K-drama] — Taxi Driver, taxi vengeur

Ma note : 16,5/20

Quoi de mieux qu’un revenge drama avec de l’action et un casting au top pour pimenter mes weekends ? Taxi Driver est un drama de 2021 que j’ai suivi avec grand plaisir, même si je regrette une deuxième partie moins prenante que la première.

Suite au terrible assassinat de sa mère, Kim Do Gi (Lee Je Hoon) quitte l’armée et commence à travailler dans une entreprise de taxis, « Rainbow Taxi ». De l’extérieur, c’est une compagnie de taxis comme les autres. Mais en vérité Rainbow Taxi cache une petite équipe de 5 personnes qui se charge d’accomplir les vengeances de ceux qui le demandent. Kang Ha Na (Esom) est une procureure qui lutte également pour la justice sans jamais outrepasser la loi. Elle enquête également sur Rainbow Taxi, n’étant pas d’accord avec leur façon de fonctionner.

La vengeance est un plat qui se mange froid… ou pas

Je vais l’admettre, j‘ai été happée par Taxi Driver dès le premier épisode. L’histoire commence en effet sur les chapeaux de roues : un criminel fraîchement sorti de prison monte dans un taxi noir et disparaît dans la nature. On va très vite découvrir qui est la responsable de cette disparition : l’équipe de Rainbow Taxi, la compagnie ayant pour but de venger ceux qui n’ont pas réussi à obtenir une aide de la justice.

Car oui, Taxi Driver est un drama qui tourne entièrement autour de l’idée de vengeance, et j’ai beaucoup aimé l’approche de la série. Les dix premiers épisodes se concentrent sur différents cas qui se succèdent. Le drama est interdit au moins de 19 ans en Corée, une partie des scènes pouvant en effet être assez choquante. Certains individus présentés à l’écran sont absolument ignobles et ne peuvent aucunement être qualifiés d’êtres humains. Exploitation de personnes handicapées, agressions sexuelles, harcèlement scolaire, vidéos pornographiques, violence en entreprises, escroquerie et j’en passe… Beaucoup de thèmes sont abordés, mettant en lumière des problèmes visiblement encore trop présents en Corée. A vraie dire, j’avais parfois l’impression que les cas étaient trop exagérés au point de se défaire d’un certain réalisme. Jusqu’à que je découvre que plusieurs affaires étaient justement inspirées de faits réels. Par exemple, l’affaire du directeur de l’entreprise U Data n’étaient pas si fictionnelle que cela : en Corée un cas similaire a eu lieu et le directeur d’une entreprise semblable à celle du drama avait été condamné à 7 ans de prison.

Notre équipe de Rainbow Taxi

Toutefois, malgré sa violence, Taxi Driver reste un drama qui donne de l’espoir ! D’abord par le biais de cette équipe vengeresse qui protège les plus faibles. Même si l’on sait très bien que les actes de Rainbow Taxi sont illégaux, on ne peut s’empêcher de les soutenir dans leur vengeance ! J’ai également beaucoup aimé que Jang Sung Chul, directeur de Rainbow Taxi, aussi à la tête de « Blue Bird », association légale et officielle qui a pour but de soutenir différentes victimes. Ce ne sont pas simplement des vengeances qui nous sont présentées, c’est aussi un message d’aide et d’espoir pour les victimes et personnes vulnérables. J’ai bien aimé les citations laissées à la fin des épisodes, voire mêmes les messages de prévention (contre le harcèlement scolaire). Je pense que c’est important. Par ailleurs, il est à souligner que ce n’est jamais notre équipe de Rainbow Taxi qui prend la décision de venger la victime, c’est cette dernière qui prend la décision finale.

Les vengeances et leur accomplissements subtils sont restées pour moi les parties les plus satisfaisantes du drama (qu’est-ce que j’ai pu jubiler !). Je pense que la deuxième partie du drama, surtout centrée sur Baek Sang Mi est plus faible et perd un peu de ce qui faisait la saveur de Taxi Driver. Il y avait un savoureux mélange entre scènes d’infiltration, de hacking et scènes plus musclées mettant en valeur Lee Je Hoon, interprétant Kim Do Ki, notre héros. J’ai beaucoup aimé toutes les scènes d’action, y compris les cascades de voitures. Lee Je Hoon est un acteur si versatile : il a réussi avec talent à se glisser dans la peau de tout ces différents personnages (ou plutôt couvertures). Du professeur simplet au séducteur et trafiquant chinois, tout lui réussi. Il avait vraiment une vraie classe et nul autre que lui n’aurait pu conduire le deluxe taxi avec autant de style. Il n’y a que sa façon de marcher qui était un peu too much. Kim Do Gi est un héros attachant qui, sous ses airs durs, est en vérité très à l’écoute et empathique. Je pense à la façon dont il écoute ses clients et réduit secrètement le prix de la course.

Kim Do Gi en professeur ingénu

J’ai adoré le reste de notre équipe vengeresse ! Ils sont tous très attachants et ont tous leurs qualités ! J’ai eu au début quelques doutes concernant le directeur, Jang Sung Chul, mais tout s’est finalement bien passé. J’ai beaucoup aimé Go Eun, elle est tellement forte ! Je suis heureuse d’avoir découvert l’actrice Pyo Ye Jin sous un nouveau jour, je l’avais déjà croisé dans Fight For My Way dans lequel elle incarnait un personnage absolument insupportable. Bravo en plus à l’actrice pour s’être rapidement intégrée à l’équipe du drama, car Pyo Ye Jin a en effet dû remplacer l’actrice et idol Lee Na-Eun, suite à un scandale. Une grande partie des scènes avait déjà été tournée et l’équipe a dû recommencer avec Pyo Ye Jin. J’ai également eu un gros faible pour les deux mécaniciens, Choi Kyung Goo et Park Jin Eon, qui m’ont beaucoup fait rire. Il y a une vraie alchimie entre tous ces personnages, tous très professionnels et qui effectuent un travail parfait.

Quelle conception de la justice ?

Je n’ai pas encore parlé de Kang Ha Na qui, en opposition à Rainbow Taxi, incarne une toute autre vision de la justice : celle de la loi. La vengeance n’est pas une forme de justice, juridiquement parlant. Si pour Rainbow Taxi le proverbe de punir le mal par le bien trône dans le bureau de Jang Sung Chul, cela ne signifie pas que les actes de notre équipe principale soient justifiés . Que serait un monde dans lequel chacun accomplirait ses vengeances ? Se serait le chaos, chacun menant ses propres vendettas. Et comme le montre le drama dans sa deuxième partie : la vengeance n’entraîne que la vengeance.

Kang Ha Na peut être au début un personnage difficilement appréciable car elle met des bâtons dans les roues à nos héros (et pas assez à mon goût d’ailleurs…!). Je trouve dommage que les scénaristes n’aient pas assez exploité son personnage que finalement beaucoup ont trouvé soit inutile soit antipathique. En réalité Kang Ha Na fait tout simplement son métier, et en bien. Elle aussi possède un grand sens de la justice, et même s’il elle souhaite arrêter tous les criminels, elle ne peut accepter qu’ils soient jugés hors du cadre de la loi ou bien que des personnes innocentes soient arrêtées. L’incapacité d’agir de Kang Ha Na à de nombreux moments montre effectivement les limites de la loi (du moins celle de Corée car les systèmes judiciaires varient selon les pays).

Procureure Kang Ha Na (Esom)

Les deux côtés, procureure contre Rainbow Taxi, vont tout de même s’influencer et c’était appréciable. Les scénaristes ne nous montrent pas un monde binaire avec deux visions de la justice et une seule qui serai la bonne. C’est plus complexe que cela : tant Kim Do Gi que Kang Han Na, lors de leurs échanges parfois houleux, ont raison — et tord. Il n’y pas de vrai bonne justice, il y a simplement une justice qui permet, a priori, d’avoir le moins de victime possible. Mais cette même justice possède également de grosses faiblesses que Rainbow Taxi cherche à combler. Si la dualité (pas trop subjective) était plutôt bien faite je trouve dommage que le personnage de Kang Ha Na ai évolué seul de son côté. Ses interactions avec les membres de Rainbow Taxi sont très limitées alors même qu’elle est l’héroïne. Je ne cherchais pas de romance mais j’espérais qu’elle et Kim Do Ki apprendrait d’avantage à se connaître, au point d’en arriver à une relation presque amicale (ou de bons collègues). Kang Ha Na était un personnage intéressant que l’on a trop mal exploité.

Ce qui se passe à le toute fin du drama est ce que je voulais qui arrive à la moitié du drama. J’aurais apprécié voir nos deux héros travailler ensemble, trouver un compromis pour aider les plus faibles tout en restant au maximum dans le cadre de la loi (en arrêtant par exemple d’emprisonner les criminels dans des prisons privés : ce n’est pas possible, on ne peut pas s’abaisser à cela). Même si je suis heureuse de la fin je reste légèrement déçue de cette deuxième partie moins intéressante qui tournait en boucle. La relation Kim Do Gi – Kang Ha Na était comme une balle de ping pong, un pas en avant entraînait un pas en arrière, c’était frustrant. J’ai eu du mal avec le personnage de Baek Sang Mi, que ce soit en allié ou non, ce qui n’a pas trop aidé pour la deuxième partie. En tout cas cela restait super d’avoir des femmes solides, intéressantes et très importantes à l’histoire, il en faut ! Et puis le tout dernier arc avec la vengeance personnelle de Kim Do Gi, c’était un peu trop gros et facile pour moi.

Réalisation et musique

J‘ai beaucoup aimé l’ambiance du drama et le ton choisi, avec des dominances jaunes/noires qui renvoient au taxi de notre héros. Puisqu’on parle de sa voiture, je l’ai trouvé vraiment belle, très simple mais belle. Elle dégage une vraie classe, tout autant que son conducteur. Le delux taxi, c’est finalement la mascotte du drama ! Avec les différents gadgets et la base secrète, on se serait cru dans un mélange de James Bond et Batman, à cela ajouté la tenue du héros lorsqu’il est en mission qui rappelle beaucoup la tenue de Ryan Gosling dans le film Drive. Les scènes d’action et les cascades de voitures étaient très bien faites, bravo aux acteurs et aux cascadeurs.

J’ai également beaucoup aimé les OST, notamment « Silence » de YB qui retenti au moment où la vengeance s’accomplit, et qui m’a fait jubiler plus d’une fois.


Sources images : 2, 3, 4

4 réflexions au sujet de “[K-drama] — Taxi Driver, taxi vengeur”

  1. Tu m’as donné envie de le voir ! J’hésitais encore (mon rythme de dramas du moment et le thème de l’histoire…), mais ça à l’air vraiment intéressant et original. Et je ne dirai pas non à l’idée de revoir Lee Je Hoon non plus ! 😁 Donc je vais lui faire une petite place dès que possible ! ☺️

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s