Avis dramas, Corée, Dramas

[K-drama] — Le soulèvement de Gwangju dans Youth of May

Ma note : 16/20

Youth of May est un drama de 2021 que j’attendais avec une certaine impatience. Il faut savoir que j’adore l’Histoire, principalement la période du XXème siècle. Un drama centré sur les évènements de mai 1980 en Corée du Sud ne pouvait que m’attirer ! Le deuxième atout de Youth of May est sans conteste la présence de Lee Do Hyun, un acteur absolument prometteur que j’ai découvert en 2020 dans le drama 18 Again (et que je suis assidûment depuis).

Youth of May n’a pas été un coup de cœur mais il a été à la hauteur de mes attentes, j’ai bel et bien apprécié mon visionnage. L’histoire est celle de Hwang Hee Tae, un étudiant en médecine prometteur mais qui a abandonné et qui revient dans sa ville natale de Gwangju. Par hasard, il va rencontrer, Kim Myeong Hee, une infirmière qui souhaite partir étudier à étranger. Nos héros vont tomber amoureux mais ils rencontreront de nombreux obstacles sur leur route, cela étant lié à la période troublée qu’est l’année 1980.

Retour dans le passé : bonjour 1980

Plus que la romance, c’est le côté historique et réaliste de Youth of May qui m’a beaucoup plu. Le drama n’est pas vraiment sombre dans sa réalisation et la romance offre des moments doux et paisible. Mais le thème traité reste un des moments les plus tragiques de l’histoire sud-coréenne et ce n’est pas rien. La Corée a pendant été des années une colonie japonaise, de 1910 à 1945. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, le pays à été divisé en deux et la Corée du Sud (République de Corée) fut dirigé d’une main de fer par une série de dictateurs (souvent au pouvoir après un coup d’état) qui réprimèrent violemment tout soulèvements citoyens.

Le soulèvement de Gwangju en 1980 représente un des soulèvements majeur de Corée. Il faut noter que, comme le montre le drama, ces soulèvements, d’abord majoritairement étudiants, prirent aussi place dans d’autres villes, y compris la capitale Séoul (« Le printemps de Séoul »). Les protestants demandaient davantage de démocratie et plus de libertés. Je trouve que Youth of May retrace bien le déroulé des événements, du début des protestations avec la présentation des contestations, à leur cristallisation le 18 mai 1980, juste après l’annonce, le 17, de l’extension de la loi martiale dans tout le pays. Le 18, le gouvernement coréen décida d’envoyer l’armée pour écraser violemment les manifestations, en autorisant les soldats à tirer… sur les civils. Gwangju fut complétement fermé (personne ne pouvait ni entrer ni sortir) et le gouvernement se cacha bien de dire ce qui se passait dans ce qui était devenu une véritable enclave. Le film A Taxi Driver (2017) avec Song Kang Ho est très bien fait, retraçant l’histoire (vraie) d’un journaliste allemand cherchant à entrer à Gwangju avec l’aide d’un chauffeur de taxi afin de montrer au monde les atrocités se déroulant en Corée. Je conseille d’ailleurs fortement ce film que j’avais adoré !

Le drama met en scène une grande palette de personnages, tous plus ou moins reliés au soulèvement. On a par exemple la meilleure amie de Myeong Hee, qui est une activiste pure et dure alors que son père tente de la marier pour aider son entreprise. Myeong Hee est infirmière et Hee Tae médecin : tout deux seront touchés de plein fouet par la crise en tentant de sauver des vies. Le drama témoigne aussi des violences policières, que ce soit en 1980 ou même avant, par le biais du père de Myeong Hee. Un des amis de Hwang Hee Tae est quant à lui soldat. J’aurais aimé que ce personnage soit plus développé mais on ressent très bien l’horreur que cela a dû être pour ces jeunes engagés dans l’armée devant effectuer cette tâche inhumaine de tuer leur propre concitoyens. Toutes les générations sont concernées : les plus âgés (les parents des héros) et les plus jeunes (leur petits frères). Personne n’est mis de côté pour prouver de l’impact de la crise.

Soo Ryeon tentant de sauver un lycéen (KBS)

Sur une note plus positive, j’ai bien aimé les musiques du dramas ainsi que les tenues et les décors qui nous plongent dans cette année 1980. J’ai trouvé ça moins prenant que Reply 1988, qui s’applique encore davantage à nous montrer des moments de vie, mais c’était vraiment agréable. La plupart des dramas historiques prennent place sous l’époque Goryeo ou Joseon, le changement fait du bien, car le XXème siècle, c’est aussi l’Histoire !

Une romance tourmentée pour diverses raisons

Dans ce drama, Lee Do Hyun et Go Min Si se donnent une nouvelle fois la réplique, mais cette fois en tant qu’amants et non en tant que frère et sœur, comme c’était le cas dans Sweet Home. Moi qui n’ait pas vu ce dernier, j’ai été heureuse de voir ces deux acteurs jouer ensemble et je trouve que leur duo fonctionne très bien. Je n’avais vu Go Min Si que dans Love Alarm et même si j’avais détesté son personnage, elle jouait déjà bien. Cependant, je n’arrivais pas vraiment à séparer le personnage de l’actrice. La retrouver dans un rôle différent et beaucoup plus attachant m’a plu, et je vais maintenant la suivre avec davantage d’attention.

Le personnage qu’elle interprète, Kim Myeong Hee, est assez discret, parfois presque froid mais j’ai trouvé que l’actrice s’en était bien sortie. Au début je l’ai trouvé presque inexpressive ou fade mais en réalité son jeu correspond au caractère de l’héroïne donc une fois que l’on saisit ce-dernier, tout fonctionne. J‘ai absolument adoré l’accent du personnage qui était un régal auditif ! D’un autre côté, nous avons Hwang Hee Tae qui est un personnage beaucoup plus expressif, décomplexé et qui ose davantage. Contrairement à Myeong Hee, il a beaucoup moins à perdre mais son aisance permanence cache aussi ses faiblesses et une vraie douceur. C’était un personnage attachant, qu’on a envie de soutenir et qui nous fait rire. J’ai trouvé que la rencontre entre ces deux personnalités opposées était très jolie et fonctionnait véritablement. Lee Do Hyun ne m’a pas déçu, j’aime vraiment cet acteur et j’espère qu’il continuera de s’améliorer et de diversifier son jeu et ses rôles.

Myeong Hee et Hee Tae partagent un moment heureux (dramalist)

En ce qui concerne l’histoire d’amour à proprement parler, elle était belle. Vraiment. Pourtant ce n’est pas une romance qui restera dans mon cœur. J’ai trouvé le début de leur histoire assez peu originale, que ce soit au niveau scénario ou tout simplement au niveau de la cinématographie. En effet, si j’ai aimé l’ambiance rétro et les couleurs pastels, j’aurais apprécié moins de ralentis et de longs gros plans sur les visages. Oui, on a compris que nos héros vont finir par s’aimer pas besoin de nous le montrer sous tout ces angles. Pour moi, ces ralentis censés ajouter plus de poésie retirent plutôt le réalisme de la romance et j’ai vraiment été agacé par cela. Finalement, l’histoire des deux héros reste plutôt banale et, sans le contexte historique, je pense qu’elle aurait été moins intéressante. Mariage et rendez-vous arrangés, méchants parents, petits triangles amoureux… ça nous rappelle à tous quelque chose. Que le drama se passe en 1980 aide la pilule à passer. Par exemple, les rendez-vous arrangés devaient êtres plus fréquents à l’époque, et les dangers qu’encourent les héros à cause du père de Hwang Hee Tae sont réels. Néanmoins, je m’attendais à une romance pus simple, avec pour seul obstacle les événements de 1980 et non les redondantes magouilles familiales et j’en passe.

J’ai été particulièrement agacé par certains personnages secondaires comme la meilleure amie de Myeong Hee, Soo Ryun, que j’espérais plus forte et active. Son personnage est une déception. De façon générale, j’ai eu plus de mal avec les amitiés dans ce drama, et seule celle entre les deux petits frères a retenu mon attention. Le second rôle masculin est très gentil mais son rôle n’est finalement pas si important.

Malgré la période tourmentée, j’ai trouvé que le drama nous avait offert de beaux moments entre les héros et n’avait pas trop accentué sur l’aspect dramatique et mélodrame. Oui, il y avait une certaines quantité de scènes tristes mais cela restait dans la limite du nécessaire (plus aurait vraiment gâché l’œuvre). Je pense que certains pourrait critiquer la fin du drama mais personnellement je ne suis pas si déçue du sort de Myeong Hee, je pense que le drama a voulu faire preuve de réalisme. Et malheureusement ce qui lui arrive est réaliste. Le soulèvement de Gwangju reste un événement marquant, complexe et traumatisant pour ce pays qui a subit des années d’autoritarisme (et Gwangju est loin d’être l’unique soulèvement). Et puis, 1980, ce n’est finalement qu’il y a 41 ans.


La fin du drama n’est pas spoilé dans ce MV ^^

Youth of May est un bon drama et pour tout amoureux d’Histoire et/ou de romance, je le conseillerai. Le drama a bien ses défauts, mais il est mené par de bons acteurs et l’histoire tient la route. C’est un divertissement qui se révèle aussi instructif, surtout si l’on a aucune notion d’Histoire coréenne et je pense que quand on aime les dramas et la Corée du Sud, c’est toujours enrichissant 😉

4 réflexions au sujet de “[K-drama] — Le soulèvement de Gwangju dans Youth of May”

  1. Ce n’est pas un drama que j’avais en ligne de mire, et si il y a quelques points que tu as moins apprécié, je dois dire que ça me donne quand même envie de lui donner une chance. Surtout que je ne connais rien de cette période, donc peut-être que la découverte m’aidera à plonger dedans ! Je vais lui donner une chance, c’est sûr ! 😊

    Aimé par 1 personne

  2. Je rêvais de voir un drama sur cette période passionnante (A Taxi Driver vraiment une pépite, je te conseille, si tu ne l’as pas vu, 1987 : When The Day Comes! ), j’avais commencé When my love blooms pour ça justement mais j’ai abandonné au bout du premier, le présent était trop ennuyant. Comme le passé de Healer, gros faible pour ces courts moments mais le présent gagne toujours 😦

    C’est pour ça que j’ai été surprise par l’arrivée de Youth of May (mais visiblement une bonne surprise). Je le verra peut être en mai prochain, merci pour cette critique 😄

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s