Avis dramas, Corée, Dramas

[K-drama] – Coup de coeur pour Prison Playbook

Ma note : 18,5/20

Prison Playbook est un drama qui a volé mon coeur alors que je ne m’y attendais pas, ou plus. Sincèrement, ce drama m’a fait pleurer, rire, peur et m’a touché tellement de fois. J’ai été totalement addicte et j’en ai rêvé plusieurs fois la nuit, créant même des fins possibles pour mes personnages préférés.

Prison Playbook, ou de son titre alternatif Wise Prison Life, est un drama diffusé sur tvN en 2017 (puis sur Netflix). Le drama a très vite gagné en popularité, sans pour autant avoir des taux d’audience particulièrement élevés. Scénarisé par Lee Woo Jung (Reply Series, Hospital Playlist) et Jung Bo Hoon et dirigé par Shin Won Ho (Reply Series, Hospital Playlist), Prison Playbook est actuellement un des dramas les mieux notés sur MyDramalist et je trouve important de le préciser.

L’histoire est celle de Kim Je Hyeok (Park Hae Soo), un célèbre joueur de baseball qui va se retrouver en prison après avoir battu à mort un homme ayant tenté de violer sa soeur. Le drama va suivre la vie de notre héros en prison et sa rencontre avec différents prisonniers et gardiens. Mais surtout, Kim Je-Hyeok va retrouver en prison son meilleur ami d’enfance, Lee Joon Ho (Jung Kyung Ho) qui y travaille comme gardien et qui va tout faire pour rendre la vie de notre héros la plus facile que possible.

Plongée au coeur du système carcéral coréen

Ce drama se passe à 90% dans une prison ce qui permet d’abord au spectateur de découvrir le milieu carcéral coréen très différent de celui européen (aménagement des cellules, nourriture, mode de vie, rituels, etc). Si la majorité des personnages sont extrêmement attachants, Prison Playbook ne nous fait pas oublier que rien n’est rose lorsqu’on est en prison et personne ne souhaite y rester. Grace à sa grande palette de personnages, ce drama nous montre tous les types de détenus, des plus « gentils » aux plus méchants (trafic de drogue, corruption ou cruauté pour ne citer que cela). Et les gardes pénitenciers ne sont pas tous blancs non plus.

Kim Je Hyeok peut toujours compter sur Joon Ho

Mais attention, le fait que le drama se passe dans une prison ne le rend absolument pas dramatique ou déprimant. Au contraire, les scénaristes ont réussi à allier à la perfection les moments difficiles à ceux plus joyeux. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce drama est un rollercoaster d’émotions, je suis passée du rire aux larmes en quelques secondes seulement, et ce plusieurs fois.

Prison Playbook traite de thèmes difficiles et peu abordés encore dans les dramas coréens. Les thèmes du viol, de l’emprisonnant, du meurtre, de l’homosexualité ou de l’addiction à la drogue sont traités mais le drama garde en légèreté, et ce grâce à pluralité de personnages. C’est la deuxième fois que je vois un drama coréen aborder le thème de l’homosexualité (et de manière très juste qui plus est) après Reply 1997. Est-ce un hasard que ce soit la même scénariste ? En parlant de cela, j’ai apprécié retrouver la marque de la scénariste à travers des petites habitudes déjà remarquées dans Reply 1997, comme les flashbacks (attention, à manier toutefois avec parcimonie, des fois on se perdait un petit peu dans la temporalité) ou les bruitages (les bruits d’oiseau ont remplacé les bêlements de chèvre de Reply 1997).

Ce n’est pas parce que j’aime être ici. C’est parce que je dois survivre. Je ne pourrai pas le supporter autrement.

Kim Je Hyeok

Le scénario, les dialogues, les personnages sont extrêmement bien faits et sont réalistes. Si j’ai trouvé le début un peu lent (et cela accentué par la longueur des épisodes), on ne s’ennuie jamais non plus. Chaque intrigue est rapidement résolue et les rebondissements, sans être trop fréquents, ne sont pas rares pour autant.

Ne jugeons pas les gens trop vite

Des prisonniers, voilà ce que sont 50 % des personnages de Prison Playbook. Certains ont commis des crimes graves, d’autres des petits délits. Concernant nos héros et plus principalement notre chère cellule 6, on pourrait en détester certains. Je n’ai pas réussi. Ce drama nous montre qu’on peut tous commettre des erreurs, que certaines personnes se retrouvent en prison alors qu’elles sont innocentes (corruption terreurs judiciaires, coucou), et d’autres peuvent avoir commis des crimes et se repentir. Je ne dis pas qu’on doit pardonner tout le monde et il est vrai que certains personnages de Prison Playbook peuvent faire « trop gentils » pour des prisonniers. Mais la série cherche à nous montrer qu’on ne peut pas juger les gens sans les connaitre. Un prisonnier n’est pas toujours foncièrement méchant, de même qu’un gardien agressif verbalement (Lieutenant Paeng, coeur sur toi). Mais le drama nous rappel que les erreurs méritent d’être punies, même notre héros finalement n’est pas blanc comme neige.

C’est exact. Ce sont les mauvaises personnes qui vivent en prison. Mais tout le monde peut commettre une erreur au moins une fois. J’aide les gens à dénoncer leur crime et à se repentir. C’est ce que nous faisons.

Lieutenant Paeng

J’ai aimé que les scénaristes, à travers les yeux des deux personnages principaux, nous laissent nous faire nos avis (je devrais dire nos préjugés) sur les autres personnages, avant de les démonter totalement. Ceux que l’on croyait bons s’avéraient parfois horribles et inversement, pour notre grand bonheur. La vie en prison dépend aussi beaucoup des relations que l’on va créer (on peut le voir avec Crony, quelle différence entre la première et la deuxième moitié du drama !).

Bromance et squad goal

Prison Playbook met surtout en valeur les relations d’amitié, et dans une moindre mesure celle familiale. A-t-on jamais vu une aussi belle amitié que celle entre Kim Je Hyeok et Joon Ho ? Le seul problème que j’ai eu avec nos deux, c’est que j’ai trouvé que la période durant laquelle ils étaient moins proches est toujours restée très floue. Mais ce drama nous offre une superbe bromance (et dieu que j’aime les bromances). Mais en plus de cela, toute notre petite bande (aile 2, cellule 6) était A-DO-RABLE. Je les ai tous tellement adoré, ils m’ont fait si rire avant de me toucher profondément. Chaque personnage entretient une relation propre et unique avec les autres. Je les ai vraiment tellement aimé. L’amitié qui se lie entre les gardiens et les gardiens et certains prisonniers était juste adorable, et c’est la preuve qu’ils sont tous humains. La famille n’est pas en reste, que ce soit celle de sang (notamment avec Han-Yang et ses parents ou Jung Woo avec son grand frère) ou celle de coeur (Min-Chul et Jean Valjean). J’aurais par contre aimé avoir plus d’interactions entre Je-Hyeok et sa soeur, cela manquait au drama j’ai trouvé.

La petite bande qui protège Kim Je Hyeok, je les aime trop

La romance n’est absolument pas au coeur du drama mais chacune des histoires était très bien menée, et ne prenait jamais le pas sur autre chose. Les relations étaient naturelles, se développent tranquillement et pas de triangle amoureux !

Retour sur certains des personnages

Parler de tous les personnages est impossible tant il y en a !

J’ai adoré notre héros, Kim Je Hyeok, pas comme les autres ! C’est un grand joueur de baseball mais il reste humble et modeste. Il est plutôt discret mais tient énormément à ses proches et à ses amis (que ce soit les anciens ou les nouveaux). J’ai aimé son côté un peu benêt, simplet. Même si tout le monde le trouve idiot, je le plutôt malin par moments. Durant son temps passé en prison il va faire de nombreuses rencontres et va aussi se redécouvrir. Il souffre beaucoup en prison malgré des moments joyeux mais il endure tout et se relève à chaque fois. S’il paraît presque insensible, il a aussi ses grands moments de faiblesse et il me faisait beaucoup de peine dans ses moments là. Je Hyeok est un symbole de persévérance. J’ai adoré son amitié avec Joon Ho. Ils sont très différents mais ils sont complémentaires et se soutiennent vraiment l’un et l’autre. Joon Ho va aussi évoluer au contact de Je Hyeok, d’un point de vu relationnel et sentimental. Sa vision de son travail va changer aussi. Grâce à Je Hyeok notamment, il va voir certains des détenus et de ses collègues avec un autre oeil. C’est une personne très droite, qui fait presque guindé au début mais je l’ai beaucoup aimé.

Tant de personnages !!

Parlons maintenant de tous nos détenus. Je les ai tellement adoré, que ce soit Kaist avec son cheveux sur la langue et ses vilaines habitudes, ou le docteur Ko qui tient beaucoup à Je-Hyeok. Et Min-Chul, ce petit ange (il a commis un meurtre et des fois je me disais que je ne pouvais pas autant l’aimer mais c’était plus fort que moi). A chaque fois qu’un des personnages partait je me mettais à pleurer en voyant leur groupe brisé aha. Min Chul est un vrai soutient pour beaucoup des personnages, c’est un peu comme le papa de la cellule. Sa relation avec les gardes pénitenciers était si mignonne. J’adorais les moments de groupe. Tout la partie ou nos héros veulent défendre Je-Hyeok contre le larbin m’a faite mourir de rire. Sous leurs airs de durs, ils étaient si attachants. C’est cela qui peut être presque critiquable justement. Les personnages peuvent paraitre trop gentils. On dirait que seuls ceux de la cellule de notre héros sont attachants. J’avoue que moi cela ne m’a pas du tout dérangé. Et je pense que le personnage du larbin montre bien aussi que l’humanité se trouve un peu partout si on la cherche un peu. Après il y a des pourritures partout également aha, c’est la vie.

Attention spoilers !

J’ai eu un gros coup de coeur pour Han-Yang, aussi appelé le Timbré. En plus de me faire mourir de rire, j’ai trouvé son histoire personnelle très intéressante, j’ai adoré sa relation avec les différents personnages. C’est le personnage qui amène le thème de l’homosexualité et de la drogue dans la série. Son combat pendant les trois quarts du drama pour lutter contre la drogue était tellement beau. Il faisait vraiment de son mieux, il y croyait et cela m’a tellement touché. Sa fin, dans l’épisode 15 m’a littéralement détruite, et je tiens à en parler ici. Han-Yang avait tout pour avoir la fin parfaite, une belle happy ending et malheureusement non. Les scénaristes lui ont offert la pire des fins. A peine sorti, alors que tous ses proches l’attendaient, il est retombé dans la drogue. J’ai été détruite, en colère contre le personnage et contre les scénaristes, et contre les autres ! Si seulement son ex l’avait attendu devant la prison, rien de cela ne se serait passé. J’ai tellement pleuré et j’ai été littéralement déprimé toute une soirée à cause de cela. C’est le pire adieu qu’on peut faire à un personnage.

J’ai également adoré le capitaine Yoo : son histoire est terrible mais le personnage, détruit au début va peu à peu reprendre courage au contact des autres et grâce à son frère (ils se rapprochent tous les deux). J’ai adoré tout le soutient qu’il avait de la part des autres prisonniers et gardiens et la manière dont il va petit à petit s’ouvrir et avoir si souvent ce joli sourire aux lèvres. Je suis tellement heureuse pour lui à la fin du drama, et j’espère qu’il retrouvera une vie normale et qu’il reverra ses anciens co-detenus 😛 . Sa relation avec l’officier Song était juste adorable.

En parlant des officiers et des gardes pénitenciers, il y en a énormément que j’ai adoré. Même Na me faisait rire avec sa droiture exemplaire et sa relation avec le directeur (lui aussi si drôle). Song était tellement drôle. Mais bien sûr, mon coup de coeur, c’est le lieutenant Paeng. Je l’ai adoré ! J’aime comme il est proche de certains prisonniers, c’est un peu comme s’il voyait le bon dans certains d’eux. Il aide tout le temps notre chère petite bande et est si attaché à la plupart des personnages comme Han-Yang ou Min-Chul. J’aime également sa relation avec les autres officers comme Song ou Joon-Ho qui vont apprendre les uns des autres.

Bref, je pourrais parler des heures de tous les personnages mais il faut bien s’arrêter.

Un petit goût d’inachevé

Attention spoilers !

Si la fin m’a plu, je l’ai trouvé un petit peu incomplète voire abrupte. J’aurais aimé en savoir plus sur la vie de notre héros après sa sortie de prison mais SURTOUT j’aurais rêvé de savoir ce qu’il était advenu de tous les autres personnages ! Oui, qu’est-il arrivé à Kaist, à Min-Chul, au docteur Ko, et à mon adoré Han-Yang ? Certains personnages comme Kaist ou le docteur Ko, et même Han-Yang ont disparu si brutalement et je suis très déçue de ne pas les revoir. D’autres que l’on ne revoit pas comme Min-Chul, j’ai une idée de leur fin et cela me convient. J’avais le rêve de revoir toute notre bande boire un verre ensemble quand ils seraient tous sortis de prison mais il est vrai que la vie n’est pas rose, et que certains sont quand même des escrocs ou des drogués… Mais tout de même ! J’étais énervée contre les scénaristes de ne pas nous avoir montré la fin de chaque personnages je l’admet.

Musique

J’ai bien aimé les musiques qui rythmaient le drama et qui étaient en total accord avec l’atmosphère de la série. Les parties de rap notamment représentaient vraiment les émotions des personnages. De plus, j’aime l’utilisation de musiques pré-existentes. Déjà dans Reply 1997, le drama avait pour OST des musiques des années 1990. Là ce fut le cas également pour certaines musiques et j’aime beaucoup cela, on peut découvrir de nouvelles chansons 😉

Coup de coeur pour cette chanson

Prison Playbook est un excellent drama qui est pour moi à voir absolument ! Tenez bon au début car il est un peu lent, vous ne serez pas déçue de la suite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s